Go Top

Colloque «Interface pédagogie et psychiatrie»

mardi 09.03.21
  • Date et horaire : mardi 9 mars 2021, de 9h15 à 16h30
  • Lieu : Berne, Hôtel Bern
  • Coût : 220 frs membres, 350 frs non-membres, 100 frs étudiant·e·s et personnes en situation de handicap
  • Réservez la date!

Integras dessin

Integras, l’Association professionnelle pour l’éducation sociale et la pédagogie spécialisée, annonce le colloque 2021 sur le thème «Interface pédagogie et psychiatrie – Entre enseignement et santé».

Ce colloque de pédagogie spécialisée 2021 a pour thème celui qui avait été choisi pour 2020 et qui avait été reporté en raison du coronavirus.

Des élèves ayant droit aux mesures renforcées n’ont pas uniquement besoin d’un enseignement spécialisé, dans certains cas, les troubles psychiques ou comportementaux tels que les troubles affectifs, les troubles anxieux ou les troubles de la personnalité sont également inclus.

Que faire si un enfant de 5 ans montre déjà des tendances suicidaires et refuse de manger? Et que faire quand des adolescents autistes présentent des comportements défis qui repoussent les limites de la pédagogie spécialisée? Dans ces situations, des compétences de soins et des mesures psychiatriques deviennent nécessaires.

Quand la pédagogie spécialisée et la psychiatrie se rencontrent au bénéfice d'un enfant ou d'un adolescent, de nouvelles interfaces peuvent se créer. Que faire quand un besoin psychiatrique se déclare à l'école? Comment et par qui peut-on établir des diagnostics fiables? Dans quelles situations des soins psychiatriques peuvent-ils être indiqués? Le champ d’école peut-il devenir le champ d'action de la psychiatrie? La difficulté réside souvent dans la définition de la discipline qui répond le mieux aux besoins des enfants ou des adolescents.

Réservez la date!
En savoir plus

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le village expérimente «la cuisine maison chez…»
Lundi 26.10.2020
Par C. Palazzo-Crettol et S. Mettan
Des repas intergénérationnels ont été organisés dans trois communes alpines valaisannes. L’animation socioculturelle de ces soupers collectifs a réservé des surprises gourmandes. Elle a aussi confirmé le traditionnel dévouement des femmes.