Go Top

Colloque sur les compétences de base et la cyberadministration

vendredi 06.11.20
  • Date et horaire : vendredi 6 novembre 2020, 9h30-17h15
  • Lieu : en ligne
  • Participation gratuite
  • Inscription jusqu’au 29 octobre (nombre limité de places)

Competences base cyberadminitration 2020

La Fédération suisse Lire et écrire annonce le colloque national sur les compétences de base « Inclusion numérique à l’heure de la cyberadministration : obstacles et perspectives ».

Ce colloque national 2020 sera consacré aux enjeux actuels liés à l’inclusion numérique. Comment garantir et encourager la participation de la population, et notamment des publics défavorisés, à la transformation numérique ?

L’accent sera mis sur les personnes dont les compétences de base sont insuffisantes. Le colloque présentera un aperçu de la situation actuelle : d’une part, des expériences faites en Suisse et dans d’autres pays européens, qui démontrent les possibles écueils de la cyberadministration et les conséquences pour les publics en difficulté avec les compétences de base et, d’autre part, des exemples de bonnes pratiques favorisant la participation numérique.

Le colloque est organisé par la Fédération suisse Lire et Ecrire, avec le soutien du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation. Il se déroule dans le cadre des « E-Inclusion Days » des 5 et 6 novembre 2020.

Traduction simultanée des conférences plénières.

Lire aussi: Béatrice Vatron-Steiner et Jean-François Bickel, «La cyberadministration et le travail social», REISO, Revue d'information sociale, mis en ligne le 21 janvier 2019. Béatrice Vatron-Steiner interviendra lors d'une conférence et dans un atelier.

Programme et inscription

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le travail social, porte-voix des sans-voix
Jeudi 24.09.2020
Par Marie-Christine Ukelo-Mbolo Merga
Migration et confinement 2. La pandémie a rendu les inégalités extrêmement visibles en Suisse. Mis en lumière aussi, le déficit d’accès aux droits les plus fondamentaux. Cette crise souligne la nécessité d’un travail social politique et solidaire.