Go Top

Congrès «Quand les pauvres ne recourent pas aux soins»

jeudi 21.01.21
  • Date et horaire : jeudi 21 janvier 2021, 09:15-16:30
  • Lieu : Berne, Eventfabrik, Fabrikstrasse 12
  • Coût : 250 frs; étudiant·e·s 60 frs; partenaires 190 frs; gratuit pour les personnes en situation de pauvreté
  • Inscription en ligne avant le 18.12.2020

La Haute école spécialisée bernoise annonce ce 4e Congrès national Santé et pauvreté sur «Renoncement et privation : quand les pauvres ne recourent pas aux soins».

Le congrès se focalise sur les faits scientifiques, sur la politique de santé et sur les interrelations économiques, en mettant au premier plan le vécu des personnes touchées par la pauvreté et l’expérience des professionnel-e-s. En particulier, les questions suivantes seront abordées :

  • Les faits : Quels faits scientifiques démontrent que les personnes touchées par la pauvreté renoncent plus souvent que les autres aux soins dont elles auraient besoin ?
  • La perspective économique : Quelle est l’importance pour notre système de soins des thèmes « responsabilité personnelle » et « incitations » du point de vue de l’économie de la santé ?
  • La perspective d’éthique sociale : Quelles sont les conditions préalables permettant une responsabilité personnelle dans le système de santé et peut-elle engendrer une réduction des coûts ?
  • La perspective des personnes concernées : Comment les personnes touchées vivent-elles le renoncement et la privation en matière de soins ?
  • La perspective politique : Que peut-on faire sur le plan politique à tous les niveaux de l’Etat fédéral pour que les personnes économiquement défavorisées ne renoncent pas aux soins nécessaires ?


Parmi les interventions

  • Les faits. Par Dr Yves Jackson, Hôpitaux Universitaires de Genève, Genève
  • La perspective des personnes concernées. Podium avec des personnes concernées sous la direction de Claude Hodel et Christine Lindt, ATD Quart monde
  • La perspective économique. Par Dr Maria Trottmann, SWICA, Winterthur
  • La perspective d’éthique sociale. Par Dr Wolfgang Bürgstein, Commission Justice et Paix


Sur les 10 ateliers, 3 en français

  • Atelier 7 : (Non)recours aux soins de personnes sans assurance-maladie. Avec Sabrina Roduit, Département de sociologie, Université de Genève, Genève
  • Atelier 8 : Prise en charge sanitaire de la grande précarité (personnes sans-abri) à Genève. Avec Melanie Pinon, Haute Ecole de Santé, Genève
  • Atelier 9 : Renoncement aux soins et petits arrangements avec les thérapeutes. Avec Mélanie Schmittler, Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, Lausanne


Table ronde

  • Quand les pauvres ne recourent pas aux soins : que faut-il faire? Podium avec des personnalités politiques du domaine de la santé et du social

 

Public. La journée s'adresse à toute personne du monde de la politique, de la science, de l'administration et de la société civile (ONG) qui s'intéresse aux questions fondamentales de la santé et de la politique sociale.

Langues. Allemand et français

Organisation. La journée est organisée en collaboration avec la Conférence suisse des institutions d’action sociale, l’Association suisse pour le travail social dans le domaine de la santé, Santé publique suisse et Avenir social et d'autres partenaires.

Protection. Les consignes sanitaires seront appliquées.


Programme complet et inscription



Lire aussi

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le travail social, porte-voix des sans-voix
Jeudi 24.09.2020
Par Marie-Christine Ukelo-Mbolo Merga
Migration et confinement 2. La pandémie a rendu les inégalités extrêmement visibles en Suisse. Mis en lumière aussi, le déficit d’accès aux droits les plus fondamentaux. Cette crise souligne la nécessité d’un travail social politique et solidaire.