Go Top

Colloque «Musique et psychiatrie: orchestrer la rencontre»

Jeudi 13.02.2020
  • Dates : jeudi 13 et vendredi 14 février 2020
  • Lieu : Lausanne, HEMU, rue de la Grotte 2
  • Coût : 120 frs pour les deux journées (moitié prix ou gratuit selon statut)
  • Inscriptions jusqu’au 2 février en ligne http://hesav.ch/M-P/

La Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU) et la Haute Ecole de Santé Vaud (HESAV) annoncent le colloque «Musique et psychiatrie: orchestrer la rencontre».

Musique et psychiatrie

Ce colloque réunit des chercheur·se·s issu·e·s de différentes disciplines (psychologie, médecine, sociologie, anthropologie, histoire, ingénierie notamment) ainsi que des professionnel·le·s de la santé ou de la musique.

Il souhaite susciter et permettre le partage d'expériences, de pratiques innovantes et de données de recherche autour de l'utilisation et de l'apport de la musique en contexte psychiatrique.


Conférence introductive, jeudi 13 février, 9h :

  • Musique et processus émotionnels : une perspective interdisciplinaire. Par Didier Grandjean, Neuroscience of Emotion and Affective Dynamics lab, UNIGE


Au fil des deux journées :

  • Session 1 «Musicien·ne·s intervenant·e·s»
  • Ateliers pratiques 

  • Session 2 «Musicothérapie : outils et pratiques» 

  • Votre concert d’urgence personnel 

  • Session 3 «Soigner par le chant»
  • Ateliers pratiques 

  • Session 4 «Écoute musicale» 


 

Note importante: Des problèmes techniques ont été rencontrés sur le site des inscriptions. Si vous vous êtes inscrit.e (ou que vous souhaitez le faire) et que vous n’avez pas reçu de confirmation de paiement et/ou d’inscription par mail, nous vous prions de bien vouloir envoyer un mail à afin de prendre en compte manuellement votre inscription.


Evénements HEMU

Flyer

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Pour une activité bénévole organisée
Jeudi 23.01.2020
Par Annelaure Hiltpold
Chaque année en Suisse, des millions de personnes participent à des activités sociales, culturelles et sportives grâce à l’engagement de milliers de bénévoles. Alors, le bénévolat, c’est bien ! Mais quand il est organisé, c’est mieux !