Go Top

Rencontre des référentes sociales de logements protégés

Mardi 03.09.2019
  • Date et horaire : mardi 3 septembre 2019, de 9h à 12h30
  • Lieu : Renens, Héviva, avenue de Caudray 6
  • Prix : 50 francs
  • Inscription en ligne

Héviva annonce la «Rencontre des référentes sociales - Compétences plurielles dans l’accompagnement relationnel».

c olly fotolia 170© Olly / FotoliaVous êtes référent(e)s social(e)s pour des appartements accompagnés ou protégés. Vous avez besoin de mieux vous situer dans votre secteur. Durant une matinée, vous aurez la possibilité de mieux prendre conscience de vos propres potentiels et victoires, tout en découvrant ceux d’autres référent(e)s social(e)s comme vous.

Votre métier est passionnant et polyvalent, mais il arrive parfois de se sentir isolé·e, voire démuni·e, dans ce rôle auprès des locataires des appartements dont vous avez la responsabilité. Lors de cette rencontre, une coach donnera conseils et soutiens personnalisés ; Palliative Vaud évoquera les inquiétudes quant aux situations de fin de vie.


Objectifs

  • Prendre conscience de son propre potentiel
  • Savoir trouver des solutions dans ses propres victoires
  • Savoir se questionner sur l’accompagnement en soins palliatif


Programme

  • René Goy, Anira Launaz, Camille Thélin: Introduction
  • Edith Page, In-fuseon
    • «Partage d’expériences : une expérience bienveillante»
    • «Restitution en commun : mapping des talents»
    • «Co-construction de bonnes pratiques»
  • Béatrice Dolder, Palliative Vaud : «Fin de vie et logement protégé, ça arrive aussi…»
  • René Goy, Pro Senectute Vaud, Camille Aglione, HévivA : «Boîte à outils et infos»

12h30 Lunch


A l’issue de cette rencontre vous recevrez une attestation de formation HévivA.


En savoir plus

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?