Go Top

L’Équipe mobile d’urgences sociales rejoint Unisanté

Mardi 13.07.2021

Depuis le 1er juillet 2021, l’Équipe mobile d’urgences sociales a rejoint Unisanté. Treize collaborateur·trice·s intègrent ainsi cette unité pour poursuivre leurs activités au sein du Département vulnérabilités et médecine sociale. 

logo unisanté

Mandatée par les autorités cantonales vaudoises, l’Équipe mobile d’urgences sociales (EMUS) est au service de la population habitant ou en transit sur le territoire vaudois. Elle intervient dans des situations à caractère social, dans la rue ou à domicile, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

La Fondation Urgences Santé et Unisanté poursuivent leurs actions communes dans le cadre du dispositif cantonal de réponse à l’urgence sociale et collaborent étroitement pour garantir la continuité des activités de l’EMUS. Les missions et moyens d’engagement restent inchangés, tout comme le numéro de contact.

L’EMUS est sollicitée pour l’évaluation et/ou la prise en charge de personnes conscientes dans la rue, à domicile ou au sein d’une structure en situation de précarité, d’alcoolisation aiguë, de vulnérabilité, de troubles mentaux. Elle intervient auprès des victimes de violences domestiques, des mineur·e·s en fugue ou isolés·e·s ou de familles en deuil (sans intervention de la police). Les personnes à la recherche d’un hébergement d’urgence peuvent également faire appel à l'équipe mobile d'urgences sociales.

En intervention, cette équipe dispose d'une trousse sanitaire pour effectuer la prise de constantes (pouls, tension artérielle, température) et la réalisation de soins légers, sans médicaments ni matériel injectable. Elle possède également une « trousse sociale », pour fournir aux bénéficiaires la documentation nécessaire à l'orientation en cas de besoins. Enfin, la « trousse alimentaire » permet d'apporter un support nutritif si la situation l'exige. 

Pour joindre la centrale des médecins de garde : 0848 133 133

(Source : Unisanté)

L'affiche de la semaine

Dernier article

Travail social: risque de burn-out en croissance
Lundi 18.10.2021
Par Stéphane Beuchat
L’étude mandatée par AvenirSocial sur le travail social en temps de pandémie aboutit à des conclusions préoccupantes. L’association professionnelle, alarmée, fait entendre ses revendications.