Go Top

A qui sont versés les bas salaires en Suisse?

Jeudi 15.08.2019
  • Vincent Cangemi, Corinne Fankhauser, Neuchâtel, Office fédéral de la statistique (OFS), juillet 2019, synthèse de 6 pages.

 Actualite OFS 2019

L’Office fédéral de la statistique a publié en juillet 2019 l’«Enquête suisse sur la structure des salaires 2016. Les bas salaires en Suisse». Elle montre que 473'700 personnes sont concernées.

Définition. Un emploi est considéré, par convention, «à bas salaire» lorsque la rémunération recalculée sur la base d’un équivalent plein temps de 40 heures hebdomadaires est inférieure aux deux tiers du salaire brut médian suisse, c’est-à-dire, pour l’année 2016, à moins de 4335 francs par mois.

Personnes touchées. En 2016, on dénombre en Suisse près de 329’300 postes de travail à bas salaire. Ces postes représentent 10.2% de la totalité des postes offerts par les entreprises. 473’700 personnes au total, soit 12% des salariés, occupaient un tel poste. Deux tiers d’entre elles sont des femmes. Globalement, si 7.6% des hommes ont un emploi à bas salaire, 17% des femmes sont dans ce cas

Nationalité. Plus de la moitié (53.8%) des postes à bas salaire sont occupés en 2016 par des personnes de nationalité étrangère (232’700 en tout), bien que celles-ci n’occupent qu’un tiers (32.9%) des postes de l’économie suisse. Les autres postes à bas salaire sont occupés par 241’000 citoyens suisses. Le taux de bas salaires est ainsi deux fois moins élevé chez les personnes salariées munies d’un passeport suisse (8.9%) que chez celles de nationalité étrangère (19.1%).

Régions. Le taux de postes à bas salaire varie selon les régions. Il se situe entre 7.8% (Suisse du Nord-Ouest) et 12% (Suisse orientale) tandis qu’au Tessin il atteint 24.7%.

Formation. Alors que le taux de bas salaires chez les personnes au bénéfice d’un CFC s’élève à 10.4% et reste à un niveau inférieur à la moyenne suisse (12%), celui observé chez les personnes sans formation atteint un niveau bien plus élevé de 37.2%.

Age. La part des salariés touchant un bas salaire dépend fortement de l’âge. Elle tend à diminuer avec l’âge, mais elle se remet à augmenter chez les personnes de plus de 64/65 ans

Temps de travail. Plus le taux d’occupation est faible, plus le taux de personnes à bas salaire est élevé. Ainsi, le taux de bas salaires est de 20.8% pour les personnes qui travaillent à un taux compris entre 25 et 49% et de 24.1% pour les personnes qui travaillent à moins de 25%. Chez les personnes occupées à plein temps, le taux de bas salaires est environ trois fois plus élevé pour les femmes (16.4%) que pour les hommes (5.9%).

Bas salaires en Suisse

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?