Go Top

Informer les proches des personnes handicapées

Jeudi 20.07.2017

 Rapport d’évaluation du projet ProcheConnect, Pro Infirmis Vaud avec l’appui méthodologique de l'IDHEAP de l'Université de Lausanne, 2017.

Evaluation Proche connectUne étude avait montré en 2012 que les proches aidants de personnes handicapées n’ont souvent qu’une perception très imparfaite des prestations qui leur sont destinées. Sous la pression de la surcharge ou dans des situations critiques surgit alors la nécessité de s’informer pour trouver un soutien ou une solution. La volonté d’améliorer la visibilité de l’offre de prestations par une plateforme d’information est à l’origine du projet ProcheConnect.

Lancé en 2015 par Pro Infirmis Vaud, ce projet pilote a été évalué après une année, avec l’appui méthodologique de Katia Horber-Papazian, professeure à l’IDHEAP, Université de Lausanne. Les résultats principaux:

  • Participation : 143 personnes ont répondu au sondage, sur 674 personnes
  • Newsletter : lue par 80% des proches, c’est le support le plus consulté devant le site internet (60%), le service SMS (20%) et la page Facebook (15%)
  • Les parents de mineurs et d’adultes représentent 60% des utilisateurs.
  • Isolement et reconnaissance : 80% des proches se sentent moins seuls et 70% mieux reconnus
  • L’intérêt : 95% des proches veulent continuer à recevoir les informations ProcheConnect


Les ajustements prévus :

  • Une information différenciée pour les proches de mineurs et les proches d’adultes
  • Une newsletter et des SMS plus fréquents
  • Un nouveau moyen pour échanger des questions et des réponses sur des thèmes importants


Flyer de résumé (plutôt destiné aux participant·e·s) en format pdf. Rapport intégral de l’évaluation disponible sur demande au 058 775 34 59 ou

 

Site internet

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Focale sur les artistes en situation de handicap
Lundi 18.11.2019
Par Teresa Maranzano
Depuis dix ans, un programme s’engage pour les artistes suisses en situation de handicap. Il accompagne une trentaine de créateur·trice·s, organise des expositions pour les faire découvrir au public et défend leurs droits d’auteurs.