Go Top

«L’euthanasie de la personne vulnérable», de B. N. Schumacher

Jeudi 01.06.2017
  • L’euthanasie de la personne vulnérable
  • Bernard N. SCHUMACHER, avec la participation de Nicolas AUMONIER, Thierry COLLAUD, Paul H. DEMBINSKI, Marc DESMET, Laurence HENRY, David LE BRETON, Jacques RICOT, Editions érès, 2017, 232 pages

SchumacherCet ouvrage a pour but de nourrir, en s’appuyant sur l’interdisciplinarité, la réflexion sur la question de l’euthanasie de la personne vulnérable mais aussi de celle qui n’est plus, ou pas, en mesure d’exprimer sa volonté de manière explicite.

La vie d’une personne devenue dramatiquement vulnérable – comme celle d’un malade atteint d’Alzheimer, d’un nouveau-né ou d’une personne gravement handicapée – vaut-elle encore la peine d’être vécue ? Si cette personne est capable de demander à être euthanasiée, peut-on, sur les deux plans éthique et sociétal, accéder à sa requête et la tuer ? Par ailleurs, comment se comporter avec celles qui ne sont pas, ou plus, capables de formuler une telle demande ? Philosophes, économiste, sociologue, médecins, infirmière, théologien, apportent leur contribution à cette réflexion sociétale.


Editions érès

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le divorce, l’argent et le rôle des enfants
Lundi 14.10.2019
Etudiant·e·s et Caroline Henchoz (dir.)
Durant le divorce des parents, les enfants ne jouent a priori aucun rôle économique et sont «préservés». Une enquête montre qu’ils sont pourtant souvent impliqués contre leur gré, en particulier pour les pensions alimentaires.