Go Top

Ethique: prise en charge de personnes atteintes de démence

Mercredi 31.05.2017
  • Nouvelles directives: aspects éthiques de la prise en charge de personnes atteintes de démence
  • Bulletin 2/2017, Académie suisse des sciences médicales, 2017, 8 pages

ASSM BulletinEn Suisse, environ 120’000 personnes sont atteintes de démence. Avec ses directives médico-éthiques «Prise en charge et traitement des personnes atteintes de démence», l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) contribue à la clarification des nombreuses questions soulevées par la prise en charge de ce groupe de patients. Les éléments essentiels de ces nouvelles directives sont présentés dans l’article principal de ce Bulletin 2/2017.

La Confédération et les cantons ont fixé, dans la stratégie nationale en matière de démence, des objectifs destinés à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de démence, à réduire les contraintes et à garantir la qualité de la prise en charge. Au cœur de la démarche : l’autodétermination et la participation, les émotions et les décisions de fin de vie. Dans son article, Dr Georg Bosshard, gériatre et éthicien, membre de la sous-commission responsable, expose les enjeux de ces nouvelles directives médico-éthiques et dans quelle mesure elles offrent une orientation pour la pratique. Le projet de directives est soumis à la consultation publique à partir du 1er juin 2017.

 

Bulletin 2/2017 en pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le divorce, l’argent et le rôle des enfants
Lundi 14.10.2019
Etudiant·e·s et Caroline Henchoz (dir.)
Durant le divorce des parents, les enfants ne jouent a priori aucun rôle économique et sont «préservés». Une enquête montre qu’ils sont pourtant souvent impliqués contre leur gré, en particulier pour les pensions alimentaires.