Go Top

«Se doper pour travailler», de Renaud Crespin et al.

Vendredi 28.04.2017
  • Se doper pour travailler
  • Renaud CRESPIN, Dominique LHUILIER, Gladys LUTZ, Editions érès, avril 2017, 352 pages

Se Doper pour travaillerCet ouvrage collectif associe universitaires, chercheurs, syndicaliste et acteurs du soin et de la  prévention. Il entend éclairer sous un nouveau jour les liens multiples entre travail, usages de substances psychoactives, santé, prévention et action publique.

A l'inverse des ouvrages qui privilégient le repérage, le dépistage et le soin des personnes usant ou abusant de substances psychoactives, cet ouvrage collectif entend éclairer les fonctions professionnelles de ces usages de produits, licites ou illicites.

Il entend rompre avec la tendance dominante à assimiler usage et conduite addictive, et remet en cause nombre d’affirmations répétées telles que « ces consommations sont risquées pour la santé et la sécurité », « elles nuisent à la production »… Tout au contraire, les auteurs montrent qu’elles peuvent prévenir d’autres risques au travail, et être, dans certaines conditions, des instruments de la production.

 

Editions Eres

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

«Si on est au Smic, il ne faut peut-être pas divorcer»
Lundi 27.01.2020
Par Jean-Pierre Tabin
En France, une commentatrice a récemment créé la polémique en rendant une mère responsable de sa précarité. Cette logique a des racines profondes… qui perdurent aujourd’hui. Y compris en Suisse.