Go Top

Mars 2022: sélection de la bibliothèque de la HETSL

Dans le cadre d'une campagne autour du harcèlement organisée à la HETSL, Joëlle Longchamp Reuge et Amanda Morina en proposent un extrait dans cette sélection du mois de mars.

Le groupe Respect de l’intégrité et de lutte contre le harcèlement de la HETSL (RESPECT) organise ce printemps, avec la plateforme www.le-sexisme-c-est.ch, une campagne de lutte contre le sexisme. La bibliothèque s’y associe en proposant une exposition de documents autour de la thématique du harcèlement, dont cette sélection est un extrait.


 

defaire discours sexiste medias

  • Rose Lamy
  • Défaire le discours sexiste dans les médias
  • Paris : Lattès, 2021

« Depuis trois ans, je collecte et décortique des centaines d'exemples d'un discours sexiste dans la presse, à la télévision ou à la radio. Ce sexisme ne dit jamais son nom, mais c'est bien lui qui conduit les rédactions à taire ou à reléguer les violences sexuelles en périphérie des journaux. Lui qui se loge dans le choix d'un mot ou d'une virgule, participant à la culpabilisation des victimes et à la déresponsabilisation des accusés. Comment lutter contre le sexisme quand il est perpétué et amplifié par les médias ? Il est temps d'explorer les fondements de ce discours, pour en défaire les mécanismes et nous en libérer. » [4e de couverture]


 

philo feministe patriarcat

  • Textes réunis par Manon Garcia
  • Philosophie féministe : patriarcat, savoirs, justice
  • Paris : Librairie philosophique Vrin, 2021

A partir d'un projet à la fois descriptif - décrire ce qu'est l'oppression des femmes et comment elle fonctionne - et normatif - montrer que l'ordre patriarcal est injuste et proposer des conceptions non sexistes du monde -, la philosophie féministe propose une analyse critique du canon philosophique, offre de nouveaux objets à l'analyse philosophique et en renouvelle les questions centrales. Ce recueil propose un ensemble de textes jusqu'alors peu accessibles au lectorat français, réunis en quatre thèmes - le rapport entre féminisme et philosophie, les épistémologies féministes, l'analyse politique de l'oppression de genre, les controverses sur l'humanisme et l'universalisme - pour découvrir ou approfondir la connaissance de ce champ. [4e de couverture]


 

survivre sexisme ordinaire

  • Collectif
  • Survivre au sexisme ordinaire : analyses et techniques de 18 féministes pour le mettre K-O
  • Paris : Librio, 2021

Dans la rue, au travail, en famille... les femmes font fréquemment l'objet de remarques sexistes. Difficile parfois de comprendre d'où vient le malaise, encore plus de savoir le faire sentir à son interlocuteur ou d'avoir la repartie adéquate ! Dix-huit personnalités féministes, venues d'horizons divers, s'emparent de ces "petites phrases" et proposent leur analyse ou leurs conseils pour se défendre, répliquer et lutter ainsi avec impertinence contre le sexisme ordinaire. [4e de couverture]


 

deviance societe

  • Collectif
  • Le harcèlement de rue : de la constitution du problème public à la pénalisation [Dossier] Numéro spécial
  • In : Déviance et société. Médecine et hygiène. Revue. Genève. Vol. 45, No 1(2021), pages 7-196

Ce dossier contient : Le problème public du harcèlement de rue : dynamiques de publicisation et de pénalisation d’une cause féministe / Carole Gayet-Viaud, Mischa Dekker. Une mesure raciste ? Négocier le risque de stigmatisation dans la verbalisation du harcèlement de rue / Mischa Dekker. Le harcèlement de rue et la thèse du continuum des violences / Carole Gayet-Viaud. La lutte contre le harcèlement de rue et les (nouveaux) indésirables des espaces publics / Marylène Lieber. Les propos, flatterie ou harcèlement ? La perception des rapports de genre dans les espaces publics en Colombie / Samantha Joeck. Situer la conscience du droit sur le harcèlement de rue / Laura Beth Nielsen, (trad. de l’anglais par Cyril Le Roy). [Editeur]


 

en avant toutes

  • Collectif
  • En avant toutes ! : [120 dessins de presse]
  • Paris : Gallimard, 2020

Si notre société semble s'engager dans une nécessaire réflexion sur la condition féminine, avec pour horizon l'égalité entre les femmes et les hommes, le respect des droits de chacune est encore loin d'être garanti en France comme aux quatre coins du globe. Dans cet ouvrage préfacé par Laure Adler - spécialiste de l'histoire des femmes - et conçu en collaboration avec Amnesty International, 120 dessins de presse internationaux sélectionnés par Cartooning for Peace dressent un état des lieux de la situation des femmes à travers le monde. Tout en participant à la dénonciation des injonctions et des violences faites aux femmes, ils soutiennent les combats féministes et leurs enjeux déterminants. [4e de couverture]


 

Jeunesse genre et violences

  • Sous la direction de Sigolène Couchot-Schiex et Benjamin Moignard
  • Jeunesse, genre et violences 2.0 : des filles et des garçons face aux cyberviolences à l'école
  • Paris : L'Harmattan, 2020

Les cyberviolences font régulièrement la Une des faits divers et de nombreux acteurs éducatifs s'inquiètent de l'émergence de nouvelles pratiques qui les dépassent. Harcèlement en ligne, diffusion de photos volées, hypersexualisation numérique... Autant de sujets qui suscitent de fortes inquiétudes et qui sont pourtant mal connus. […] Cet ouvrage éclaire sous un jour original les relations entre filles et garçons à l'heure du tout numérique et ouvre des pistes de réflexion précieuses pour mieux comprendre l'emboitement entre le monde physique et digital dans les espaces éducatifs. Il contribuera à l'analyse et à la réflexion des acteurs liés à la jeunesse et aux parents qui souhaitent prévenir certaines dérives, et s'interrogent sur ces enjeux cruciaux pour demain. [4e de couverture]


 

stigmatiser discours mediatiques

  • Sous la direction de Maëlle Bazin, Frédéric Lambert et Giuseppina Sapio
  • Stigmatiser : discours médiatiques et normes sociales
  • Lormont : Editions Le Bord de L'eau, 2020

Pour lutter contre la discrimination et la ségrégation, des formes multiples de résistance voient le jour qui peuvent s'inscrire dans le registre du politique et du militantisme. Certains groupes se saisissent des mots et des images qui stigmatisent pour les resignifier, et ainsi proposer des représentations qui combattent les préjugés. Tel pourrait être le récit de ces pages : comprendre comment les préjugés circulent dans nos sociétés d'information et de communication, à la télévision, dans la presse, dans les forums en ligne et sur les réseaux sociaux, au cinéma ou dans la littérature, pour entendre les discours qui les refusent. [4e de couverture]


 

harcelement sexuel

  • Muriel Salmona
  • Le harcèlement sexuel
  • Paris : Que sais-je ?, 2019

Le harcèlement sexuel est une forme de violence sexuelle très répandue que presque toutes les femmes subissent au cours de leur vie, parfois dès leur plus jeune âge. En rendant de nombreux espaces de vie hostiles, dangereux et dégradants, les harceleurs - des hommes de leur entourage ou des inconnus - contraignent les femmes à s'en exclure ou à s'épuiser dans des stratégies de contrôle, d'hypervigilance et d'autocensure permanentes (…). Si le harcèlement sexuel est un délit, Muriel Salmona montre qu'il est rarement dénoncé. Le mouvement planétaire #MeToo, libérateur et porteur d'espoir, est l'occasion pour elle de revenir sur un phénomène qui bénéficie encore d'une trop grande tolérance, de la loi du silence, d'une impunité quasi totale. [Payot]


 

cerveau pense masculin

  • Pascal Gygax, Sandrine Zufferey, Ute Gabriel
  • Le cerveau pense-t-il au masculin ? Cerveau, langage et représentations sexistes
  • Paris : Le Robert, 2021

« Le médecin a demandé aux collégiens de se laver les mains. » Cette phrase anodine comporte plusieurs ambiguïtés que notre cerveau peine à résoudre. Le médecin est-il une femme ou un homme ? Les collégiens sont-ils un groupe de garçons ou un groupe mixte constitué de filles et de garçons ? Les règles actuelles du français ne permettent pas de le déterminer. Pourtant, les règles d'accord n'ont pas toujours favorisé le masculin. Elles sont le fruit des vagues de masculinisation progressive du langage. Ainsi, de nombreuses pratiques langagières courantes nous contraignent à percevoir le monde à travers un prisme masculin. Réflexion acérée sur les liens entre le langage, la pensée et les constructions sociales liées au genre, cet ouvrage s'appuie sur des études scientifiques, nombreuses sur le sujet. [Payot]


 

Balance ta bulle

  • Sous la direction de Diane Noomin
  • #Balance ta bulle : 62 dessinatrices témoignent du harcèlement et de la violence sexuelle
  • Paris : Massot éditions, 2020

Le mouvement #MeToo nous place au coeur d'une révolution sexuelle. Les digues ont lâché et la parole des femmes se libère. Diane Noomin, figure incontournable de la bande dessinée féministe, a demandé à des dessinatrices des six continents de raconter une scène de violence dont elles ont été victimes. Chaque témoignage révèle un style littéraire et artistique original, et constitue une oeuvre d'art à part entière. Mais tous expriment la difficile condition de survivante. [4e de couverture]


 

langue pas sexiste

  • Patrick Charaudeau
  • La langue n'est pas sexiste : d'une intelligence du discours de féminisation
  • Lormont : Le Bord de l'eau, 2021

La langue n'est pas sexiste, si l'on veut bien considérer que c'est le sujet parlant, le locuteur, le scripteur, qui est à la fois maître et esclave de l'usage qu'il ordonne. Il peut alors ajouter à ses façons de parler des relents de sexisme, mais il peut également y échapper par des usages intelligents. C'est donc du discours qu'il est question et non de la langue - faisant que seul le sujet parlant est responsable de ce qu'il dit. […] Tout ce qui concerne la féminisation de la langue, de la critique sexiste à la transformation des noms de métier, du genre grammatical à a féminisation des formes, est passé en revue sans oublier l'écriture inclusive qui propose des transformations d'usage de la langue, dont l'auteur examine les bonnes et les mauvaises solutions. [4e de couverture]


 

sexisme psychologie

  • Sabine De Bosscher
  • Sexisme et psychologie
  • Paris : L'Harmattan, 2020

En confrontant différentes approches issues de la psychologie sociale, de la psychologie du développement, de la psychologie du travail ainsi que d'autres issues des sciences de l'éducation et de la sociologie, l'auteure montre notamment les conséquences du sexisme sur les insertions sociales des deux sexes. [Electre]


 

psychologie du sexisme

  • Sous la direction de Klea Faniko et Benoît Dardenne
  • Psychologie du sexisme : des stéréotypes de genre au harcèlement sexuel
  • Louvain-La-Neuve : De Boeck Supérieur, 2021

Quels processus psychologiques peuvent conduire à l'apparition de stéréotypes, de préjugés et de discriminations sexistes ? L'objectif de ce livre, rassemblant 45 chercheurs et chercheuses francophones, est de contribuer à la compréhension des conséquences des discriminations sexistes, mais surtout d'aider à décrypter leurs mécanismes. Le phénomène s'avère complexe et très souvent subtil, prenant diverses formes et étant profondément inscrit dans les rouages de la société et des rapports humains. En plus des analyses, différentes pistes d'action sont proposées pour les entreprises et les institutions souhaitant promouvoir un environnement de travail inclusif. [Payot]


 

on en a gros

  • Gomargu
  • On en a gros : chroniques d’un sexisme ordinaire
  • Paris : Leduc éditions, 2021

Cette bande dessinée est constituée de saynètes indépendantes qui abordent la place des femmes dans la société, les injonctions qu'elles subissent et les codes sociaux en vigueur. Sont abordés des thèmes comme le harcèlement de rue, l'homophobie, l'invisibilisation des femmes dans l'espace public, le patriarcat, les relations amoureuses ou encore l'imposition d'un code vestimentaire. [Electre]

 

Bibliothèque de la Haute école de travail social et de la santé Lausanne

L'affiche de la semaine

Dernier article

Lire la nature du désir au-delà des mots
Lundi 03.10.2022
Par Catherine Agthe Diserens
Qu’exprime réellement une personne en situation de handicap quand elle dit vouloir un enfant ? Si l’offre pour répondre aux attentes affectives et sexuelles existe, il reste souhaitable de questionner le véritable besoin exprimé à travers ces mots.