Go Top

Publication / Un rapport et deux articles scientifiques du PNR Lives

25.07.2012

Trois rapports et résultats du Pôle national de recherche (le premier du genre en Suisse consacré aux sciences humaines) : Surmonter la vulnérabilité : perspective du parcours de vie, PNR LIVES.

Enquête au royaume de Matilda. La relève à l’Université de Lausanne
- Rapport de recherche, 415 pages pdf
- Auteur-e-s : Farinaz Fassa, Sabine Kradolfer, Sophie Paroz

Résumé

Intitulée initialement « Relève académique : un doctorat pour quoi ? Entre institution et parcours. Enquête à l’Université de Lausanne », cette recherche menée entre mars 2006 et juin 2008 visait à identifier les facteurs structurels, organisationnels et individuels qui rendent les trajectoires des membres de la relève propices à l’accomplissement d’une carrière universitaire. Les analyses que nous avons effectuées (qualitatives et quantitatives) montrent que les inégalités d’accès aux postes les plus élevés des hiérarchies académiques frappent particulièrement les femmes puisque seule une faible proportion d’entre elles accède à des postes professoraux. Elles ont aussi permis de mettre à jour l’existence d’un plafond de verre dont la hauteur est variable selon les facultés et des parois de verre qui orientent les carrières des femmes hors du cheminement traditionnel vers les postes les plus prestigieux. Nous avons focalisé notre réflexion sur cette exclusion genrée, constatant en cours d’enquête que si l’origine sociale peut s’avérer un défi pour les hommes, elle s’articule avec d’autres embûches pour les femmes. Résumé Intitulée initialement « Relève académique : un doctorat pour quoi ? Entre institution et parcours. Enquête à l’Université de Lausanne », cette recherche menée entre mars 2006 et juin 2008 visait à identifier les facteurs structurels, organisationnels et individuels qui rendent les trajectoires des membres de la relève propices à l’accomplissement d’une carrière universitaire. Les analyses que nous avons effectuées (qualitatives et quantitatives) montrent que les inégalités d’accès aux postes les plus élevés des hiérarchies académiques frappent particulièrement les femmes puisque seule une faible proportion d’entre elles accède à des postes professoraux. Elles ont aussi permis de mettre à jour l’existence d’un plafond de verre dont la hauteur est variable selon les facultés et des parois de verre qui orientent les carrières des femmes hors du cheminement traditionnel vers les postes les plus prestigieux. Nous avons focalisé notre réflexion sur cette exclusion genrée, constatant en cours d’enquête que si l’origine sociale peut s’avérer un défi pour les hommes, elle s’articule avec d’autres embûches pour les femmes.

Agenda social et santé

L'affiche de la semaine