Go Top

Sur et pour les enfants de 0 à 12 ans

Une nouvelle collaboration pour REISO: la médiathèque du Centre de ressources en éducation de l’enfance présente une série d’ouvrages sur l’éducation et le développement de l’enfant. Avec des coups de cœur sur des films et des albums à partager.

  • Ethique bebesGarrigue Abgrall, Marie
  • Pour une éthique de l’accueil des bébés et de leurs parents
  • Toulouse : Erès, 2015

Pour moi, ce livre devrait avoir sa place dans chaque garderie. J’apprécie la richesse de la réflexion de son auteure (éducatrice de l’enfance et docteur en philosophie) qui se réfère aux grands penseurs de l’éducation. Elle décortique et remet du sens dans les termes que nous utilisons au quotidien tels que : autonomie – socialisation – accueil – soins.

Il m’arrive régulièrement de relire le très beau chapitre « La main qui donne le monde, la main qui prend soin » dans lequel l’auteure se réfère à Heidegger, Aristote, Winnicott, Pikler et Montessori pour évoquer l’importance du respect et du tact, et aussi la notion du plaisir partagé entre adulte et enfant lors des temps de soins et d’habillage.

Lorsqu’on travaille avec des tout-petits, que l’on se sent un peu perdu dans l’océan des concepts pédagogiques ou lorsqu’on s’interroge sur un enfant qui alerte l’équipe, ce livre est un phare.

Corinne Rochat, éducatrice de l’enfance, directrice du CREDE


  • Autisme 2019Baggionni, L., Tessari Veyre. A., Thommen, E.
  • Actualités sur l’autisme : veilles scientifiques de l’Observatoire des troubles du spectre de l’autisme
  • Lausanne : EESP, 2017

Pourquoi le choix de ce livre ? En une petite centaine de pages, les auteures Laetitia Baggionni, Aline Tessari Veyre et Evelyne Thommen, synthétisent l’essentiel des connaissances actuelles sur l’autisme. Qu’est-ce que l’autisme ? Pour y répondre, pour s’informer ou rafraîchir ses connaissances, cet ouvrage est un incontournable. Il décrit également les troubles qui sont liés à l’autisme, les différentes approches d’intervention, ainsi que la situation de l’autisme en Suisse.

En se basant sur des travaux de recherches récents, les auteures relèvent l’intérêt pour un diagnostic précoce, l’importance d’une prise en charge adaptée afin de diminuer les troubles chez l’enfant avec un trouble du spectre autistique (TSA) et le bénéfice de l’intégration pour améliorer ses compétences sociales. Un petit chapitre, intitulé «Apprendre le jeu et jouer en apprenant» démontre l’immense bénéfice que peut avoir le jeu sur le développement de l’enfant avec un TSA. Alors… Quel est le lieu, mieux adapté que la garderie pour apprendre en jouant, en imitant ?

Valérie Cuendet Luprano, conseillère éducative et personne de référence du secteur handicap


  • La mere pas toutNeyrand, Gérard
  • Mille et un bébés, no 163: La mère n’est pas tout !
  • Toulouse : Erès, 2019

Dans le dernier numéro de la collection 1001BB, Neyrand vient bousculer le dogme de l’omniprésence de la mère dans les soins au bébé et l’éducation du jeune enfant.

A travers cinquante ans d’histoire, nous découvrons, au fil des chapitres, l’évolution des rôles parentaux et de la place occupée par les professionnelles impliquées dans la garde, l’accueil et la prévention.

Après un tour d’horizon des savoirs et des pratiques qui ont marqué l’histoire de l’accueil collectif des enfants, le sociologue rend hommage aux travaux d’E. Pikler – puisqu’ils ont démontré que, sans sa mère, un bébé peut grandir harmonieusement sous certaines conditions très précises – puis il souligne le formidable exemple des lieux d’accueil enfants-parents inspirés de la Maison Verte créée par Dolto en les décrivant comme « un dispositif novateur qui subvertit l’opposition famille/professionnelles ». Neyrand situe ces lieux d’accueil enfants-parents au cœur de la prévention ; il note au passage la différence entre certains de ces lieux inspirés de la psychanalyse et d’autres plutôt inscrits dans le concept du travail social communautaire. Cette nuance semble tout à fait pertinente lorsqu’on observe les différents styles que chaque lieu d’accueil enfants-parents offre dans notre canton.

C. R.


  • Developpement 0 6Ferland, Francine
  • Le développement de l’enfant au quotidien : de 0 à 6 ans
  • Montréal : Ed. du CHU Sainte Justine, 2018

Je vous présente une maison d’Edition québécoise qui publie des collections de livres destinés à la fois aux professionnels de l’enfance et aux parents. Il s’agit des Editions du CHU Sainte-Justine à Montréal. J’apprécie ces ouvrages parce qu’ils sont faciles d’accès et permettent à tout un chacun d’appréhender des thématiques aussi variées que le bilinguisme, l’estime de soi, l’homosexualité ou encore la famille et l’enfant avec des besoins particuliers.

J’ai choisi de mettre en avant «Le développement de l’enfant au quotidien: de 0 à 6 ans» de Francine Ferland car nous le recommandons souvent à la médiathèque pour nos usagers qui s’interrogent sur les différents stades du développement de l’enfant. Je cite la quatrième de couverture : cet ouvrage «aborde chacune des habiletés [de l’enfant] en présentant la succession d’étapes à franchir pour l’acquérir. Il fixe également certains repères qui aident à mieux comprendre le jeune enfant dans sa globalité.»

Fabienne Rosé Longchamp, bibliothécaire-documentaliste, responsable de la médiathèque


 

Zoom sur le parascolaire

  • Homme BoutonsBoudry, C., Van Leare, K.
  • L’homme aux boutons
  • Bruxelles : VBJK, 2013

C’est le film documentaire « L’homme aux boutons » qui a recueilli tous mes suffrages car il concentre plusieurs thèmes qui sont au cœur de l’accueil des enfants de 4 à 12 ans hors des temps familiaux et scolaires. Les professionnel.le.s d’un lieu d’accueil nous exposent leur travail, en véritable partenariat avec l’école, les parents, la bibliothèque, l’école de cirque et d’autres organisations du quartier. Tout est mis en œuvre pour que chaque enfant s’y sente à l’aise, puisse vraiment choisir les activités qu’il désire développer et connaisse les structures du quartier et de la ville. Collaborations, coopérations, compétences diverses, tous ces noms en C comme le travail en coulisse de celles et ceux qui accompagnent les enfants dans leurs expérimentations sociales et leurs autres découvertes.

Jacqueline Bonvin de Werra, conseillère pédagogique et responsable de projets liés au parascolaire



Des albums à partager

  • Les deux coqsAndersen, H. C., Van Hoytema, T. (ill.)
  • Les deux coqs
  • Paris : BnF ; Albin Michel, 2017

Cet album traduit bien les objectifs qui m’accompagnent dans mes choix d’acquisition au Crede. Beauté du texte, rythme de la narration, illustration originale pour cette histoire facétieuse aux illustrations raffinées et tellement expressives.

Les deux coqs, écrit par Hans Christian Andersen, a été magistralement illustré par l’un des principaux représentants de l’Art nouveau, Theo van Hoytema. Ce trésor néerlandais de 1898 est issu des collections de la Bibliothèque nationale de France et il est publié pour la première fois en France, chez Albin Michel.

Ce conte, qui parle de vanité et de jalousie, met en scène deux coqs. L’un fait le fier dans sa basse-cour en se pavanant et l’autre rouillé et blasé, indique la direction du vent au sommet du clocher. Ils se détestent cordialement. Lequel des deux coqs est le plus utile ? Chacun y va de sa vantardise. L’arrivée d’une tempête vient brusquer leur destin respectif.

Au terme de l’album, deux pages sont dédiées au contexte historique de l’ouvrage, à ses auteurs, et à sa réalisation graphique saisissante.

L’album de jeunesse est un livre qui s’apprécie avec le regard et avec l’oreille. De l’ouvrage contemporain au livre réédité, il y a de quoi mettre dans nos bacs des récits de qualités pour accompagner tous les moments de la vie des enfants. Il s’agit bien d’un plaisir et d’une découverte par le livre, par l’histoire et par le langage. Comment ? En proposant un large éventail du monde des éditions jeunesse, en allant chercher les perles et les trésors qui s’y cachent. Pourquoi ? Pour plonger les enfants dans le langage du récit, développer leur curiosité, leur imaginaire et leur créativité.

Geneviève Burnier, bibliothécaire et responsable du secteur jeunesse


  •  DimancheOury, Fleur
  • Dimanche
  • Montreuil : Les Fourmis Rouges, 2019

Après le succès de Premier matin, l’auteure et illustratrice Fleur Oury nous offre un nouvel album. C’est une bulle de poésie délicatement illustrée, une ode à la nature et à l’enfance. Avec peu de mots, elle nous raconte la réalité d’un dimanche en famille, pas toujours très drôle, et grâce à ses illustrations foisonnantes, elle évoque une histoire dans lequel se déploie toute la force de l’imaginaire ainsi que la complicité naissante entre une grand-mère et sa petite-fille.

Clémentine est une petite renarde qui accompagne ses parents chez sa grand-mère. Cette dernière l’accueille couverte de brindilles accrochées à ses habits, ce qui n’est pas fait pour lui plaire.  Le repas s’éternisant, elle en profite pour aller jouer dans le jardin et découvre, telle Alice aux pays des merveilles, un trou dans la haie. Curieuse, elle s’engouffre à travers les ronces et finit par tomber nez à nez avec un petit humain. S’en suit une série de jeux dans la forêt pour les deux enfants.

En fin de journée Clémentine est rappelée par ses parents. Il est l’heure de rentrer. En ressortant du tunnel de branchages, elle gardera de ce moment précieux quantité de brindilles accrochées à ses vêtements. Au fond du jardin se trouve la clé de la complicité entre la grand-mère et sa petite fille. Elles partagent un secret.

La première et la dernière page de cet ouvrage, tel un clin d’œil, nous en indique le chemin!  Jubilation…

G. B.


  •  Musee museauxPageaud, Fanny
  • Musée des museaux amusants
  • Le Puy-en-Velay : L’atelier du poisson soluble, 2018

Nominé par le Prix Sorcières 2019, un livre grand format nous invite au musée des museaux et va nous faire devinez qui se cache derrière ces gros plans. Cet album ludique mais sérieux (validé par le Muséum national d’histoire naturelle) est aussi un formidable livre-jeu qui aborde le documentaire animalier de façon détournée.

Pour que cet album original reçoive des lauriers, il a fallu tout le talent de Fanny Pageaud. Ses illustrations sont d’un réalisme époustouflant et nous rappellent les gravures animalières colorisées du XIXe siècle. Quant aux textes, la malice et l’humour accompagnent la grande rigueur de ce bestiaire mystérieux.

Sur une première double page, d’un côté, l’animal se présente avec ses caractéristiques, son lieu et son mode de vie, ceci dans un vocabulaire simple. Une carte géographique nous indique les régions où vit l’animal. En face, on découvre uniquement le nez du spécimen. L’effet est saisissant ! Place à la réflexion, aux hypothèses puis… on tourne la page.

La réponse se trouve sur la double page suivante avec, à gauche, le nom et la silhouette colorée de l’animal ainsi que celle d’un humain (question d’échelle) et à droite sa reproduction fidèlement et artistiquement reproduite.

Alors à votre tour, aurez-vous suffisamment de flair pour reconnaître qui se cache derrière ces dix-huit appendices ?

G. B.


Médiathèque du CREDE, avenue des Figuiers 28 à Lausanne, tél 021 601 74 54, mail: . Trois rubriques du site internet à ne pas rater : les recensions d’ouvrages sur l’éducation, les articles sur le parascolaire, les recensions d’albums jeunesse

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le prix de l’adaptation imposée par le cancer
Jeudi 14.11.2019
Par Nicolas Sperisen et Alexandra Balz
Après les traitements initiaux contre un cancer, la personne concernée et les proches s’adaptent peu à peu pour retrouver une certaine qualité de vie. Ces ajustements imposés sont souvent ardus et coûteux. Comment imaginer un meilleur soutien ?