Go Top

Publication / « La communication dans la médecine au quotidien »

Mardi 07.03.2017

« La communication dans la médecine au quotidien »

Guide pratique, Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM), Bâle, 2013, 84 pages

JPEG - 15.7 ko

L’entretien entre le médecin et le patient constitue le fondement d’une bonne prise en charge. Les patients veulent être entendus quand il s’agit de diagnostiquer et, le cas échéant, de traiter leurs plaintes. Ce constat n’est certes pas nouveau, mais il n’en reste pas moins actuel. Au début des années 70, des experts ont, pour la première fois, analysé des entretiens entre médecins et patients et observé que la communication était pauvre et largement inadéquate. Beaucoup de choses ont changé depuis les années 70 ; par exemple, la communication occupe à présent une plus grande place dans les études de médecine. Pourtant, certaines études révèlent que les déficits constatés à l’époque subsistent.

Face à ce constat, l’ASSM a fait élaborer, par un groupe d’auteurs dirigé par le Prof. Wolf Langewitz de l’université de Bâle, un guide pratique « La communication dans la médecine au quotidien ». Ce guide pratique vise à aider les médecins à analyser et améliorer les entretiens avec leurs patients. Il tient compte des défis que rencontre actuellement le système de santé suisse et tente de montrer, à l’aide d’exemples, comment combler les insuffisances.

A noter que bien des notions présentées dans ce guide seront utiles à tout un chacun même hors du corps médical. Notamment les notions de techniques de communication ARRR (Attendre - Répéter - Reformuler - Résumer) ou la gestion des émotions avec le modèle NURSE (Naming - Understanding - Respecting - Supporting - Exploring).

Télécharger le guide en format pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

La douleur chez la personne âgée
Jeudi 12.12.2019
Par Carla Gomes da Rocha
Elle est souvent mal évaluée et insuffisamment traitée. La douleur n’est pourtant pas une fatalité de l’âge ! Une évaluation globale et un plan de soins coordonnés par l’infirmière peut améliorer tant l’état de santé que l’autonomie de la personne.