Go Top

Septembre 2014 : détour dans les bibliothèques

JPEG - 12.4 ko

Verba, Daniel et Faïza, Guélamine
Interventions sociales et faits religieux : les paradoxes des logiques identitaires
Rennes : Presses de l’EHESP, 2014

« Conséquence des mutations de la société française et des nouvelles composantes de l’espace public, les travailleurs sociaux sont confrontés, dans l’exercice de leurs fonctions, à des pratiques religieuses émanant aussi bien des usagers que de leurs propres collègues.

Animateurs, éducateurs spécialisés, assistants de service social, éducateurs de jeunes enfants, intervenants sociaux, ou bien encore cadres de collectivités territoriales ou responsables associatifs, confirment tous cette poussée des identités religieuses ou para-religieuses dans l’exercice de leurs missions. Que disent-ils de ce phénomène et quel impact a-t-il sur leurs pratiques professionnelles  ? Comment font-ils cohabiter leurs propres convictions et celles des usagers ? Comment rapprochent-ils la pluralité des expressions religieuses, au principe de la laïcité, avec le socle commun des valeurs républicaines, dont le sécularisme s’accorde parfois difficilement avec les faits religieux ?

Telles sont quelques-unes des questions que se posent aujourd’hui les travailleurs sociaux et auxquelles tente de répondre cet ouvrage collectif, né des actes du colloque de Bobigny (22-23 avril 2013) et consacré aux faits religieux dans le travail social. »


 

JPEG - 11.1 ko

Lardellier, Pascal et Moatti, Daniel
Les ados pris dans la toile : des cyberaddictions aux techno-dépendances
Paris : Le Manuscrit, 2014

« Les TIC et Internet sont porteurs de formidables potentialités relationnelles, culturelles, ludiques. Mais le nomadisme, la mobilité et la connectivité ont aussi leur versant sombre, dont les addictions et les dépendances induites par toutes ces technologies sont les symptômes les plus connus. Les adolescents constituent la cible privilégiée des stratégies marketing des industriels du numérique. L’objectif : une jeunesse toujours plus connectée, branchée sur écrans, claviers et réseaux « H24 ». Mais avec quelles conséquences psychologiques, sociales, pédagogiques ? Cet ouvrage s’attache à démontrer qu’une idéologie techniciste, progressiste et libérale sous-tend l’obsession à vouloir faire des jeunes les fers de lance de la « société numérique ».

Les auteurs démontrent que les ados se trouvent « pris dans la Toile », de fait prisonniers d’écrans toujours plus présents et pressants. Sans dramatiser, il importe de pointer les risques de l’hyper-connnectivité adolescente, et déjà d’en désigner les origines, qui sont aussi politiques et socio-économiques. C’est à ces analyses que s’attachent ces pages, interrogeant les coulisses historiques et sociales des cyberaddictions et autres techno-dépendances adolescentes. »


 

JPEG - 14.4 ko

Hauser, Claude … [et al.] (Dir.)
Sociétés de migration en débat : Québec-Canada-Suisse : approches comparées
Québec : Presses de l’Université Laval, 2013

« Cet ouvrage rassemble les travaux de chercheurs de différentes disciplines autour de la thématique de la migration. Il a pour but de faire converger et mettre en valeur des recherches récentes portant sur cette question au Québec, au Canada et en Suisse du XIXe au XXIe siècle. Interpellés par les débats récents surgis dans des sociétés très attentives aux questions identitaires liées à la migration, aux liens entre religion et politique noués autour de la laïcité, ainsi qu’à la tolérance entre communautés d’origines diverses, des spécialistes en sciences humaines se sont sentis incités à réfléchir aux enjeux propres aux migrations, hier comme aujourd’hui. Réunis par le Centre suisse d’Etudes sur le Québec et la Francophonie (CEQF), ces chercheurs suisses, français et québécois ont voulu répondre à cette demande sociale en prenant le recul nécessaire et en engageant la réflexion et le débat sur les questions touchant la migration, dans ses composantes socio-politiques, identitaires et culturelles. »


 

JPEG - 9.7 ko

Canonge, Xavier et Pedinielli, Jean-Louis
Le regard de travers : adolescence et délinquance
Paris : Armand Colin, 2014

« Le “regard de travers”, telle est la raison donnée par certains adolescents délinquants pour rendre compte de leur déchaînement de violence. À partir de cette question du regard, les auteurs, cliniciens, s’interrogent sur les rapports entre adolescence et délinquance, entre regard et passage à l’acte, entre image et aliénation, entre symbole et insigne.

La reprise des théories psychanalytiques des changements de la puberté, l’interrogation des théories de la délinquance ouvrent la voie à une analyse des rapports de l’adolescent à son image et à sa tentative de résoudre l’impasse adolescente par une identification au personnage et aux insignes de la délinquance. Condamné à montrer ce qu’il est devant un regard qui le vise « de travers », l’adolescent se fourvoie dans le conformisme des images. Il devient alors le héros d’un nouveau cogito selon lequel il montre pour déduire ce qu’il est. Le regard, souvent celui de la justice, se referme pour le réduire à ce qu’il voit. Devant ce piège, le « délinquant » pourrait citer ce que Jean Genet affirmait en son temps : « Je sentais le besoin de devenir ce qu’on m’avait accusé d’être.

Illustré de cas cliniques, cet ouvrage constitue une véritable aide aux professionnels concernés par la délinquance, en proposant une meilleure compréhension des passages à l’acte et de la mise en jeu incessante du pouvoir et de l’autorité. »


 

JPEG - 10.1 ko

Baldelli, Brigitte
Comprendre l’illettrisme des jeunes : rapport au savoir et interactions sociales
Paris : L’Harmattan, 2014

« Cet ouvrage rend compte d’une étude sur les jeunes sans qualification dans les dispositifs d’insertion sociale. Leur rapport au savoir relève d’une construction complexe entre réminiscence de vécu scolaire, environnement culturel et insertion dans des dispositifs de compensation. Les apprenants et les formateurs se livrent, témoignent et analysent leurs conditions sociales et intellectuelles et dévoilent l’univers symbolique qu’ils partagent. »


 

JPEG - 9.4 ko

Berthet, Thierry et Zaffran, Joël (Dir.)
Le décrochage scolaire : enjeux, acteurs et politiques de lutte contre la déscolarisation
Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2014

« Alors qu’au milieu des années 1970 le nombre de sortants du système scolaire faiblement qualifiés est largement supérieur aux chiffres des années 2000, la mise à l’agenda politique somme toute récente du décrochage scolaire est révélatrice d’une part du glissement des politiques de lutte contre l’échec scolaire aux politiques récentes de rattrapage scolaire des élèves, d’autre part de la manière avec laquelle il est devenu un problème pour l’Europe, l’État et les collectivités territoriales qui élaborent à leur échelle, et le plus souvent sans se coordonner, des politiques de formation et d’insertion des jeunes sans diplôme.

Alors que le champ politique utilise plus facilement les termes de décrocheur et d’absentéiste, la communauté scientifique appréhende le décrochage comme un processus de déscolarisation porté par des facteurs scolaires, sociaux, familiaux et relationnels. Ce décalage amène à interroger l’expérience scolaire et sociale des décrocheurs, le contenu des dispositifs de lutte contre le décrochage, la teneur des politiques d’orientation scolaire et d’insertion professionnelle.

Ce sont ces thèmes que traitent les auteurs de ce livre qui comprend trois parties : la première est un état des lieux du décrochage et des savoirs sur la déscolarisation ; la seconde renvoie aux modèles d’analyse des expérimentations et aux leçons à en tirer ; la troisième traite des trajectoires individuelles et des dispositifs singuliers de lutte contre le décrochage scolaire. Considérées ensemble, ces trois parties interrogent la capacité de l’école, et plus largement de notre société, à traiter efficacement ce problème. »


 

JPEG - 11.1 ko

Plourde, Chatal … [et al.] (Dir.)
Sortir des sentiers battus : pratiques prometteuses auprès d’adultes dépendants
Paris : Hermann, 2014

« Dans le domaine de l’intervention en dépendance, des intervenants et gestionnaires innovent en développant des pratiques qui aspirent à améliorer la qualité des interventions auprès des adultes dépendants ou à risque de le devenir. Ces initiatives sont souvent méconnues des autres acteurs du champ de la prévention, de la réadaptation et de la réinsertion. Adaptées au contexte clinique et sociopolitique dans lequel elles prennent place, ces pratiques, souvent inspirées des programmes établis et évalués, méritent d’être recensées, valorisées et diffusées. Le but de cet ouvrage est de transmettre la passion de l’intervention auprès des personnes affectées par ce problème et de stimuler des projets novateurs dans les organismes qui ont pour mission de leur venir en aide. Le lecteur sera témoin de la passion des auteurs pour leurs projets, de l’expertise qu’ils ont su développer pour les mettre en œuvre et des suggestions mises de l’avant pour en favoriser l’implantation dans d’autres milieux d’intervention. »


 

JPEG - 9.8 ko

Jouffray, Claire (Dir.)
Développement du pouvoir d’agir : une nouvelle approche de l’intervention sociale
Rennes : Presses de l’EHESP, 2014

« Les travailleurs sociaux font actuellement face à des injonctions paradoxales : faire plus avec moins et faire “avec” les personnes tout en devant les inscrire dans des dispositifs préconstruits… Pour nombre d’entre eux, le malaise est profond, car ils ressentent que leurs actes ne portent plus les valeurs à l’origine de leur choix professionnel. L’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités (DPA) peut les aider à redonner du sens à leur pratique.

Plus qu’une traduction possible du concept d’empowerment, le DPA permet de produire du “pouvoir d’agir” par la mobilisation d’un ensemble de savoirs théoriques et pratiques : la construction du problème concret, le repérage des acteurs, de leurs enjeux et de leur contexte, l’implication des personnes concernées dans la définition des problèmes et des solutions, la conduite contextuelle de l’intervention et la démarche d’action conscientisante.

Des professionnels francophones (France, Belgique, Québec) témoignent dans cet ouvrage des différentes pratiques qu’ils ont initiées, rompant avec la posture du travailleur social expert. Et les résultats sont là : leur mise en mouvement entraîne celle des personnes qu’ils accompagnent et a également une incidence structurelle, tant sur les établissements dans lesquels ils exercent qu’en termes d’engagement plus collectif. Ils disent ainsi renouer avec les fondements du travail social.

Cet ouvrage est destiné aux travailleurs sociaux, aux étudiants en travail social, aux cadres et dirigeants de structures sociales, mais également à tout professionnel qui œuvre dans le social au sens large. »


 

Sélection effectuée parMireille Salvi, Médiathèque de la Haute école de travail social, Sierre

Site internet Médiathèque

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Focale sur les artistes en situation de handicap
Lundi 18.11.2019
Par Teresa Maranzano
Depuis dix ans, un programme s’engage pour les artistes suisses en situation de handicap. Il accompagne une trentaine de créateur·trice·s, organise des expositions pour les faire découvrir au public et défend leurs droits d’auteurs.