Go Top

En ligne / #Salauds de pauvres, un documentaire transmédia

Lundi 13.10.2014

#SALAUDS DE PAUVRES

Documentaire transmédia sur la mendicité, Forum bruxellois de Lutte contre la Pauvreté, avec des films, des reportages, des témoignages sur la pauvreté à Bruxelles

JPEG - 44.3 ko

Films, témoignages, faits et chiffres sur les pauvres à Bruxelles. Les thèmes des cinq chapitres :

Quels visages à l’autre bout de la main tendue ?

  • Qui sont les mendiants de Bruxelles ? Comment et pourquoi en vient-on à poser ses fesses en rue et à tendre la main ? Quelles histoires se cachent derrière chaque gobelet posé au sol ?

L’impact de la mendicité sur la ville de Bruxelles ?

  • Quels sont les quartiers les plus touchés ? Sont-ils un frein pour le commerce, pour le tourisme ? Ont-ils le droit d’investir le métro et les gares ? Gare, métro, commerces ou sites touristiques, les interactions entre la ville et la mendicité sont permanentes, organiques et conflictuelles.

Les coulisses de la mendicité

  • Combien gagnent-ils vraiment ? Les réseaux criminels organisés existent-ils ? Les enfants roms sont-ils exploités, loués ou drogués ? Peu de Bruxellois suscitent autant de rumeurs que les mendiants.

Nouvelles règles de survie en milieu urbain

  • Liège a donné le ton. Charleroi, Etterbeek, Andenne ou Namur se sont engouffrés dans la brèche. De plus en plus de communes règlementent strictement la mendicité sur leur territoire. La mendicité est légale, mais ça n’arrange pas tout le monde.

Cachez-moi ce pauvre que je ne saurais voir

  • Puisque la présence du mendiant nous trouble, nous cherchons à rationaliser notre comportement à leur égard, notamment en définissant de manière arbitraire de bonnes raisons de donner à certains et pas à d’autres. Ne serait-il pas plus simple d’interdire la mendicité une fois pour toute ?

Documentaire en ligne

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Quelle égalité dans les assurances sociales?
Jeudi 19.09.2019
Par Camille Zimmermann
Dans les assurances sociales, les inégalités restent nombreuses. Si les inégalités formelles s’exercent souvent au détriment des hommes, les inégalités matérielles, ne touchant que les femmes, sont beaucoup plus pénalisantes.