Go Top

Cinquante ans de formation au travail social à la fête

Jeudi 17.03.2022

La Haute école de travail social Fribourg a lancé les festivités consacrées à son demi-siècle jeudi 10 mars avec une soirée marquée par la bonne humeur et la joie des retrouvailles. Prochaine manifestation, une exposition itinérante.

© Stéphane Schmutz / STEMUTZ.COM© photos Stéphane Schmutz / HETS-FR

Jeudi 10 mars, 17h15, parvis de la salle de spectacle du Nouveau Monde à Fribourg. Joël Gapany, directeur de la Haute école de travail social Fribourg salue chaleureusement ses invité·e·s. Partenaires, politiques, professeur·e·s, étudiant·e·s, tou·te·s semblent particulièrement heureux de se retrouver et de partager, en chair et en os, une soirée destinée à lancer les festivités du 50e anniversaire de l’école.

Quelque 150 personnes ont répondu à l’invitation de l’institution fribourgeoise. Désireuses de proposer une soirée originale, les organisatrices ont opté pour une forme alternant improvisation théâtrale et prises de parole. Les dix-sept orateurs et oratrices disposaient chacun·e de trente secondes à une minute pour intervenir, en basant leurs propos sur un cadeau symbolique qu’ils et elles souhaitaient offrir à la HETS-FR.

Ainsi, durant plus de deux heures, Joël Gapany a reçu des présents de personnalités entretenant un lien particulier avec l’école : directeurs et directrices de structures parallèles, politiques, précédents directeurs, usagère, étudiante, apprentie... Chacun·e commente son choix, souvent avec humour, parfois de manière très touchante, et sans jamais respecter le minutage demandé. Ainsi de Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO de Suisse occidentale, qui, avec son petit bateau, partage le souvenir marquant de l’émigration de masse vécue en 1990 en Italie, lors de l’arrivée de 250'000 Albanais·es, « qui n’avaient pas été accueillis ».

HETSFR 50 1 400Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO, avec Joël Gapany.

Après avoir questionné la valeur de la vie de tout être humain, où qu’il vive sur la planète, la rectrice poursuit : « Depuis cette époque, beaucoup de bateaux sont arrivés en Italie, dans des conditions invraisemblables. La Méditerranée est le plus grand cimetière d’Europe. Ces migrations soulèvent des questions dramatiques qui sont régulièrement évoquées dans les rencontres de travail social. Nous avons un devoir d’accueil face à tout le monde, face à l’humain. » Un message fort pour souhaiter longue vie à la HETS-FR dans sa mission indispensable de formation des futurs travailleurs et travailleuses sociales de demain.

Responsable du domaine travail social à la HES-SO, Olivier Grand remet une représentation du Colisée, « espace de théâtralisation », mais aussi souvenir du « colloque institutionnel du mercredi matin ». Joëlle Libois, directrice de la HETS Genève, transmet une pelote rouge, marque du lien et des « jeux symboliques » bien connus des étudiant·e·s et Sophie Tapparel, responsable de la filière Master en travail social, dépose un carnet de voyage dans les mains du maître de cérémonie. Son tour venu, Jacques Genoud, directeur général de la HES-SO Fribourg, offre un bel instant de poésie en remettant un sablier à Joël Gapany : « Le sable symbolise les étudiant·e·s et les professeur·e·s qui passent, le temps qui s'écoule. Si l’on place le sablier à l’horizontale, on peut arrêter le temps ; il y a un avant et un après, mais dans cet instant suspendu, on vit une minute d’éternité partagée. »

© Stéphane Schmutz / STEMUTZ.COMJacques Genoud, Directeur général de la HES-SO Fribourg offre un sablier, et un doux instant de poésie.

Conférences, colloques, expo, journal de la recherche

La HETS-FR entend dérouler ce jubilé sur l'ensemble de l'année 2022 grâce à une exposition, des conférences, des colloques, la participation à un cinéma open air ou des soirées. Evolutif, le programme sera enrichi au fil des mois.

Dans l’immédiat, c’est le Journal de la recherche, parution bisannuelle de la HETS-FR qui a pour but de mettre en lumière les activités de l’école et de créer un lien continu avec ses partenaires institutionnels, académiques et politiques, qui célèbre cet anniversaire. Dans son éditorial, Annamaria Colombo, doyenne recherche appliquée et développement, lie d’ailleurs le thème de ce dixième numéro, la durabilité, avec le jubilé : « En cette année 2022, cette thématique résonne d’une manière particulière pour la HETS-FR, qui fête ses 50 ans d’existence. Les défis restent toutefois nombreux pour concrétiser des engagements pour une justice sociale et environnementale mise en pratique. Nous nous engageons à y contribuer, à l’échelle de nos différentes missions ».

Sur le terrain, la prochaine manifestation organisée pour marquer ce jubilé se déroulera du 22 au 29 mars. Une exposition itinérante retrace l’expérience « Mise en corps technique », un projet pédagogique mêlant arts de la danse, ingénierie, design et sciences humaines. Mené par Carole Baudin, enseignante et anthropotechnologue, ce projet lauréat 2021 de l'Innovation Pédagogique de la HES-SO a réuni des étudiant·e·s en ingénierie de conception, des danseurs et danseuses, des chorégraphes, et des chercheur·e·s en danse.

Dans le cadre de cette manifestation, une conférence-débat menée par Carole Baudin est proposée le 29 mars à 17h15 à la HETS Fribourg.

(Céline Rochat)

Suivre les activités du 50e anniversaire de la HETS Fribourg

Lire le Journal de la recherche

Flyer de l’exposition itinérante

 

L'affiche de la semaine

Dernier article

Au-delà du clivage se trouve la complémentarité
Jeudi 22.09.2022
Par Emmanuel Fridez et Benoit Renevey
Les stéréotypes bien établis ainsi que la concurrence entre travailleur·se·s et entrepreneur·e·s sociaux·les maintiennent une division entre deux champs d’intervention qui ne sont en réalité pas si différents, voire complémentaires.