Go Top

Soutenir la vie intime des patient·e·s cancéreux·ses

Jeudi 04.11.2021

En France, un réseau régional de cancérologie a établi une fiche de bonnes pratiques à l’intention des soignant·e·s en matière d’onco-sexologie. Le but ? Apporter des clés pour soutenir les patient·e·s dans leur vie intime.

fiche bonnes pratiques 350© Groupe expert régional Sud Paca CorseDouleurs intimes, troubles du désir, manque d’estime de soi, problèmes de lubrifications ou d’érection : telles sont, entre autres, les difficultés auxquelles sont régulièrement confrontées les personnes qui suivent un traitement contre le cancer. Afin de leur garantir une prise en charge optimale, qui tienne compte également de leur sexualité, le réseau régional de cancérologie Paca-Corse a établi une fiche de bonnes pratiques destinée aux soignant·e·s.

Ce document vise à aider les soignant·e·s à aborder ce sujet intime, notamment grâce à une brève check-list de cinq questions. Cette publication s’inspire d’un référentiel « Préservation de la santé sexuelle et cancers », émis par l’Institut National du Cancer en juin 2021.

En osant poser quelques questions simples à la personne malade ou au couple qu’elle forme, le·a thérapeute contribue à éviter d’importantes souffrances et à prévenir des conséquences à long terme sur la fonction sexuelle et sur le couple.

Rappelant que les patient·e·s n’évoquent généralement pas spontanément le sujet de leur sexualité, il est précisé : « Pour tou·te·s les patient·e·s et pour tous les cancers, la prise en soins de la santé sexuelle doit être abordée tout au long du parcours de soins (de l’annonce à l’après cancer, y compris en phase palliative) quels que soient le genre, l’orientation sexuelle et le contexte social du patient. »

Présentée sous forme d’infographie, cette fiche contient enfin des liens vers d’autres ressources et outils complémentaires.

(YT)

Lien vers la fiche de bonnes pratiques : « Sexualité et cancer : une prise en charge spécifique de la santé sexuelle »

 

L'affiche de la semaine

Dernier article

Aider la prise de décisions anticipées
Jeudi 02.12.2021
Par Anca-Cristina Sterie, Francesca Bosisio et Daniela Ritzenthaler
Une nouvelle démarche en Suisse romande permet d’aborder les questions liées aux soins futurs avant que la santé des patient·e·s ne se dégrade. Les défis sont à la fois éthiques et conversationnels.