Go Top

Publications OBSAN / Formation en médecine et professions des soins

Mardi 20.08.2013

Formations des soins et de l’accompagnement

Observatoire suisse de la santé, OBSAN, 2013.

ASSC CFC, Infirmier/-ère niveau I, Aide soignant/-e, Aide en soins et accompagnement AFP, Bachelor of Science en soins infirmiers HES, Infirmier/-ère dipl. ES… Si vous ne vous y retrouvez plus dans le vaste choix de formations anciennes et nouvelles du domaine des soins et de l’accompagnement, ces deux publications vous seront utiles.

JPEG - 9.2 ko

Formation en médecine humaine et dans les professions des soins et de l’accompagnement

Laila Burla, Jasmine Rüfenacht, Obsan Bulletin 2/2013, 8 pages

Après des publications concernant les effectifs de personnel, le futur besoin de personnel et le personnel étranger, la présente publication constitue une autre « pièce du puzzle » des travaux de l’Obsan consacrés au personnel de santé : elle s’intéresse au nombre de personnes formées en Suisse dans des professions de la santé et à l’évolution des chiffres de ces dernières années. L’accent est ici mis sur la formation pré-graduée et post-graduée en médecine humaine et sur les formations dans le domaine des soins et de l’accompagnement.

Le bulletin en format pdf



JPEG - 11.1 ko

Bildungsabschlüsse im Bereich Pflege und Betreuung. Systematische Übersichtsarbeit - Formations dans le domaine des soins et de l’accompagnement. Vue d’ensemble systématique

Monika Schäfer, Adrian Scherrer, Laila Burla, Obsan Dossier 24 (en allemand)

Vue d’ensemble des formations et formations continues actuelles et établit une classification des formations régies par l’ancien droit dans le domaine des soins et de l’accompagnement.

Le rapport en format pdf (avec deux tableaux récapitulatifs en français en pages 33 et 34).

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?