Go Top

Publication / Intoxications alcooliques chez les jeunes et les adultes

Mercredi 27.03.2013

Hospitalisations pour intoxication alcoolique ou dépendance à l’alcool

de Matthias Wicki, Addiction Suisse, 151 pages, dont un résumé de 7 pages en français.

En 2010, près de 27’000 personnes ont été hospitalisées en Suisse pour une dépendance à l’alcool ou une intoxication alcoolique. Les cas se rencontrent plus fréquemment chez les patients d’un certain âge. Sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique, Addiction Suisse a analysé ces hospitalisations entre 2003 et 2010.

Près de 90% des quelque 12’000 personnes hospitalisées pour une intoxication alcoolique en 2010 avaient plus de 23 ans. Les adolescents et les jeunes adultes constituent environ 10% de cette population. « En ce qui concerne les adolescents, il est frappant de constater que les hospitalisations pour intoxications alcooliques sont plus nombreuses chez les 14-15 ans, alors que les états d’ivresse augmentent jusqu’au début de l’âge adulte. Cela indique qu’à cet âge, les jeunes manquent d’expérience en matière de gestion de l’alcool et qu’ils risquent donc plus facilement de dépasser leur seuil de tolérance », explique Matthias Wicki, auteur de l’étude et chercheur auprès d’Addiction Suisse.

Cette toute nouvelle étude montre que dans la classe d’âge des 10-23 ans, les hospitalisations pour intoxications alcooliques ont augmenté de 73% entre 2003 et 2010. Elles étaient en léger recul en 2009 et 2010, pour atteindre le niveau de 2007. Leur nombre reste très élevé et inquiète les professionnels. Une intoxication alcoolique peut en effet conduire au décès.

En 2010, 19’000 personnes ont été hospitalisées pour dépendance à l’alcool, dont 15’000 uniquement pour une dépendance et 4000 présentant en outre les symptômes d’une intoxication alcoolique. La dépendance à l’alcool est plus fréquemment diagnostiquée à mesure que l’âge avance.

L’étude en format pdf (en allemand, avec résumé en français)

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?