Go Top

Des boutons brodés pour soutenir espacefemmes à Fribourg

Vendredi 12.02.2021

Le collectif de broderie féministe poinGt a mené une action originale, ce vendredi 12 février, pour encourager les député·e·s fribourgeois·e·s à soutenir l’association espacefemmes – frauenraum dont le rôle social est « indispensable ».

boutons collectif feministe poinGtBroder pour s’exprimer : le vendredi soir, les femmes du collectif de broderie féministe poinGt se réunissent dans les locaux d’espacefemmes – frauenraum (sur Zoom en ces temps de semi-confinement). Né à l’occasion de la Grève des femmes en 2019, ce groupe offre un espace d’échange et de rencontre. Mais une menace plane sur leur repaire : le Grand Conseil fribourgeois débat aujourd’hui, vendredi 12 février, de l’aide au financement de l'association à but non-lucratif fondée en 1998.

Pour faire entendre leur voix, le membres du collectif ont ainsi brodé des boutons représentant un œil ouvert sur la société. Chaque élu·e en a reçu un, accompagné d’un flyer. L'ensemble féministe explique offrir leur création aux député·e·s en remerciement de la « reconnaissance pour la considération » qu'ils et elles accordent « au travail effectué par espacefemmes auprès de nombreuses femmes suisses et immigrées du canton de Fribourg ». A travers cette action, poinGt demande au Grand Conseil fribourgeois « d’accorder à espacefemmes – frauenraum le financement nécessaire pour qu’il puisse continuer à remplir son indispensable mission dans la durée et dans la sécurité financière. »

Dans un communiqué diffusé préalablement, les membres de poinGt ont exprimé leur colère au sujet du péril qui plane sur ces lieux et du manque de reconnaissance de l’importance du rôle social joué par cet endroit. « Chaque jour, une cinquantaine de femmes, dont beaucoup vivent dans la précarité et ont besoin d’un accompagnement pour développer leurs compétences, passent le seuil de cette association, souvent accompagnées par leurs jeunes enfants. Elles sont accueillies et soutenues par des collaboratrices sous contrat, mais également par des bénévoles et des stagiaires qui, toutes, collaborent pour offrir des prestations de qualité aux femmes suisses et immigrées », précisent-elles.

Finalement, le législatif cantonal a soutenu très nettement le mandat d’espacefemmes – frauenraum par 73 voix pour, contre 2 non et aucune abstention. « Cela nous assure donc une année 2021 correcte », affirme soulagée la directrice Pascale Michel.

 (croc)

Site internet d’espacefemmes – frauenraum

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Projet participatif pour une nouvelle Constitution
Jeudi 08.04.2021
Par Nicole Langenegger Roux et Audrey Monbaron-Nendaz
Mille enfants et adolescent·e·s valaisan·ne·s ont participé à la révision de la Constitution de leur canton. Loin d’être un exercice alibi, le processus a débouché sur de multiples propositions concrètes.