Go Top

Etude: 160 proches aidant·e·s romand·e·s recherché·e·s

Lundi 25.01.2021

Après avoir testé son programme « Ensemble » dans un projet pilote, l'Institut et Haute école de la santé La Source veut confirmer ses résultats concluants par une étude plus vaste.

programme ensemble 350© Sébastien Perroud / La Source

Avis aux proches aidant·e·s : le Laboratoire d’enseignement et recherche en santé mentale et psychiatrie de La Source recherche toujours des volontaires vivant en Suisse romande pour poursuivre le développement de son programme « Ensemble ». Celui-ci offre un accompagnement et un soutien sur mesure aux proches aidant·e·s, afin de les accompagner à trouver un équilibre et un bien-être dans ce rôle.

Développé lors d’un projet pilote mené avec 21 proches aidant·e·s, « Ensemble » vit maintenant une deuxième étape. Il s’agit de confirmer, à plus-large échelle, les résultats concluants obtenus à l’issue de la première phase. Cette confirmation de la plus-value du programme est soutenue par le Fonds national suisse de recherche.

Les deux initiateur·trice du projet, Shyhrete Rexhaj et Jérôme Favrod, professeur·e à l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, recherchent ainsi 160 proches soutenant une personne âgée de 16 à 70 ans souffrant de troubles psychiques [1]. Après une rencontre individuelle avec un·e professionnel·le, chaque proche aidant·e sera accompagné·e ensuite durant cinq séances. La participation est gratuite. Le but des entretiens sera notamment de :

  • Reconnaître les implications liées au rôle de proche aidant·e et verbaliser les préoccupations et émotions en lien avec ce rôle
  • Identifier des moyens comme la résolution de problème ou la gestion des émotions douloureuses qui aident à trouver un meilleur bien-être
  • Partager l’expérience du rôle de proche aidant·e avec une personne ayant vécu une expérience identique – participer à des activités de groupe
  • Planifier la suite en ciblant les structures aidantes à disposition en fonction des besoins non comblés

Trois évaluations sont effectuées tout au long du projet : une au début, puis à deux et cinq mois. A des fins de recherche, deux groupes seront créés et comparés. Ils bénéficieront chacun du programme, le premier immédiatement et le second ultérieurement (cinq mois après la première rencontre).

Plus d'informations sur le site de La Source

[1] Les proches aidant·e·s de personnes souffrant de maladies neuro-dégénératives (type démences, Alzheimer, Parkinson ou autre) ne peuvent pas être intégré·e·s à l’étude.


Lire aussi: Shyhrete Rexhaj, Shadya Monteiro, Claire Coloni-Terrapon et Jérôme Favrod, «Un soutien sur mesure pour les proches aidants», REISO, Revue d'information sociale, mis en ligne le 25 juin 2020.

L'affiche de la semaine

Dernier article

Travail social: risque de burn-out en croissance
Lundi 18.10.2021
Par Stéphane Beuchat
L’étude mandatée par AvenirSocial sur le travail social en temps de pandémie aboutit à des conclusions préoccupantes. L’association professionnelle, alarmée, fait entendre ses revendications.