Go Top

Statistiques sur la population issue de la migration

Jeudi 05.12.2019

OFS 2019

L’Office fédéral de la statistique a actualisé les données sur la population issue de la migration, analysé ses revenus et conditions de vie ainsi que les motivations de la migration.

En Suisse, en 2018, 38% de la population résidante permanente de 15 ans ou plus est issue de la migration (2 686 000 personnes). Par rapport à 2017, cela représente une augmentation de 1.5%. Plus de 80% de la population issue de la migration est née à l’étranger et appartient à la 1re génération de migrants (2 165 000 personnes). Le reste est né en Suisse et fait donc partie de la 2e génération. Après la nationalité suisse (36%), les nationalités les plus représentées parmi la population issue de la migration sont les nationalités italienne (10%) et allemande (10%). En savoir plus.

Qualité de vie. Les personnes issues de la migration, en particulier celles de nationalité étrangère, disposent d’une qualité de vie significativement moins bonne que les ressortissants suisses non issus de la migration. C’est ce qui ressort des données de l’Enquête sur les revenus et les conditions de vie SILC 2017. Publication (PDF, 36 pages, 3 MB)

Motivations de la migration. En 2017, 43% de la population résidante permanente âgée de 15 à 74 ans née à l’étranger déclare avoir immigré en Suisse pour des raisons familiales, 32% pour des raisons professionnelles. Alors que les ressortissants de l’UE-28 et AELE migrent principalement en Suisse pour des raisons professionnelles (43%), ceux des autres pays de l’Europe et des autres pays du monde déclarent être venus en Suisse plutôt pour des raisons familiales (environ 55%). Publication (PDF, 8 pages, 252 kB)

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Pour une activité bénévole organisée
Jeudi 23.01.2020
Par Annelaure Hiltpold
Chaque année en Suisse, des millions de personnes participent à des activités sociales, culturelles et sportives grâce à l’engagement de milliers de bénévoles. Alors, le bénévolat, c’est bien ! Mais quand il est organisé, c’est mieux !