Go Top

«Le pari fou des studios mobiles» pour les sans-abri

Vendredi 26.04.2019
  • Editions L’Âge d’homme, avril 2019, 184 pages.

Studios mobiles
En septembre 2014 à Genève, l'association Carrefour-Rue a inauguré «Eureka», son premier hameau de studios mobiles pour personnes sans domicile. L'année suivante, «Noé» a vu le jour et prochainement, «Ulysse», un troisième lieu d'habitation du même type, va s’implanter.

Noël Constant, président et fondateur de l'association Carrefour-Rue, a pris ce pari fou qu'en installant temporairement des sans-abri dans des containers aménagés en lieux d'habitation, il allait redonner de l'espérance à des hommes et à des femmes qui n'avaient que celle de survivre dans la rue.

Vingt et un témoignages de résidents, aux paroles souvent dures, toujours bouleversantes, témoignent de la justesse de son intuition. Ils sont la preuve qu'avec un toit et une adresse, on peut se sortir des pires situations et redevenir un citoyen à part entière.


En savoir plus

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

«Si on est au Smic, il ne faut peut-être pas divorcer»
Lundi 27.01.2020
Par Jean-Pierre Tabin
En France, une commentatrice a récemment créé la polémique en rendant une mère responsable de sa précarité. Cette logique a des racines profondes… qui perdurent aujourd’hui. Y compris en Suisse.