Go Top

L’église catholique face aux abus sexuels sur mineurs

Jeudi 28.03.2019

De Marie-Jo Thiel, Editions Bayard, mars 2019, 717 pages.

Catholique abus sexuels
Depuis quelques années, dans l’Église catholique, c’est une avalanche de faits divers sordides et d’occultations d’abus sexuels. Certes, de tels abus ont toujours existé, le secret est une chape trop lourde à lever, ébranlant l’institution au passage. Les révélations ne font que commencer. Mais que des clercs et des évêques, des personnes en poste de responsabilité dans l’Église catholique aient pu être à ce point impliquées dans ce scandale à vaste échelle, est incompréhensible, mystérieux, étrange.

Cet ouvrage de réflexion veut jeter un peu de lumière sur ce qui ne devrait pas être, sur ce qui n’aurait jamais dû être toléré, et qui pourtant marque si profondément l’humanité, les sociétés, les religions, l’Église catholique.

Marie-Jo Thiel, en médecin, sait qu’on ne met pas de pansement sur des tissus nécrosés. Il faut nettoyer la plaie localement et examiner globalement par quoi et pourquoi cette nécrose est arrivée. Il n’en va pas autrement des abus sexuels sur mineurs dans l’Église catholique.

Un ouvrage de référence par une spécialiste de l’éthique.

Marie-Jo Thiel est médecin et professeur d’éthique à la Faculté de théologie catholique de l’Université Marc-Bloch de Strasbourg. En 2017, elle est nommée par le Pape François membre de l’académie Pontificale pour la Vie pour cinq ans. Elle a publié chez Bayard en 2013 Au nom de la dignité de l’être humain et Faites que je meure vivant (recension par Jean Martin dans la revue REISO).

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?