Go Top

Des logements mixtes à Carouge pour les seniors

Mercredi 27.03.2019

Logo FCLPA

La Fondation carougeoise pour le logement des personnes âgées a inauguré le 22 mars 2019 son nouvel immeuble Vigne Rouge, un immeuble où les seniors cohabiteront avec l'imad et Pro Senectute.

Cet immeuble mixte est situé au numéro 5 de la route de St-Julien. Il compte 48 logements pour séniors répartis sur quatre étages ainsi que 16 appartements de standing en PPE au cinquième étage et en attique. Des bureaux, des commerces et des services occupent les étages inférieurs, notamment un tea-room et un centre de remise en forme. Un espace au rez supérieur accueille l'institution genevoise de maintien à domicile (imad) et Pro Senectute Genève. Cette cohabitation est une première dans le canton de Genève.

A l’heure actuelle, les réflexions autour de l’accompagnement et de la prise en soin des personnes âgées tendent à privilégier une offre diversifiée, proposant des modèles d’habitat et de soins intégrés et ouverts, ambulatoires et stationnaires, pour accompagner les personnes tout au long de leur parcours de vie. Dans cet esprit, la Fondation carougeoise pour le logement des personnes âgées se réjouit d’avoir pu associer l’imad et Pro Senectute Genève, qui proposent un encadrement et un accompagnement de proximité, des prestations d’aide sociale et d’animation socio-culturelle.

L’imad assure la gérance sociale dans l’immeuble, du lundi au vendredi, ainsi qu’une permanence nocturne sept jours sur sept. L’institution genevoise organise les repas communautaires en collaboration avec Pro Senectute et son foyer de jour Le Caroubier, qui a quitté le quartier des Acacias pour s’installer dans le nouvel immeuble de la Vigne Rouge.

Contact: Pia Linder, directrice de la Fondation, Résidence Les Pervenches

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Prémunir les jeunes contre les discours radicaux
Lundi 24.06.2019
Par Alain Ruffion
La question de la prévention primaire des radicalisations est cruciale. Comment agir auprès des enfants dès leur plus jeune âge pour les prémunir contre les discours des recruteurs ? La psychologie positive propose des pistes d’action.