Go Top

Appel au mentorat, un pont vers l’insertion au Jura

Lundi 19.11.2018

Ce programme lancé par le canton du Jura vise l’insertion professionnelle de personnes à l’aide sociale avec le soutien de mentors et d’entreprises.

JU MentoratCertaines personnes à l’aide sociale sont proches du marché du travail. Pourtant, leur stigmatisation rend l’insertion professionnelle difficile. Il s’agit d’intensifier les efforts principalement sur deux groupes : les moins de 30 ans et les plus de 50 ans. Ces personnes ont besoin d’un coup de pouce pour franchir la dernière étape dans leur processus d’insertion. Cette aide peut être apportée par des membres de la société. C’est pour cette raison que le Service jurassien de l’action sociale recherche des personnes ou des entreprises prêtes à investir de leur temps afin de favoriser cette insertion.

Votre rôle en tant que mentor

  • Vous êtes prêt à vous investir pour aider une personne à l’aide sociale à s’insérer.
  • Vous êtes une personne de confiance et capable d’écoute.
  • Vous connaissez vos limites.
  • Vous êtes ouvert à d’autres réalités.
  • Vous disposez de connaissances pourraient faire office de tremplin à une personne en difficulté.
  • Vous êtes patient.


Devenir entreprise mentore

Devenez entreprise mentore en permettant à l’un de vos employés de se consacrer quelques heures par mois à du mentorat. En devenant entreprise mentore :

  • Vous démontrez que la responsabilité sociale de votre entreprise vous importe.
  • Vous renforcez l’identification de vos employés.
  • Vous contribuez à créer une émulation aidante pour l’insertion de la personne.


Pour tout contact : Patrick Comment
, coordinateur du mentorat, Faubourg des Capucins 20, 2800 Delémont, 032 420 52 84, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus

 

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Renoncement aux soins et petits arrangements
Lundi 25.03.2019
Par Blaise Guinchard et al.
Autonomisés et responsabilisés dans leurs choix de santé, les individus sont parfois contraints à renoncer à des soins. Ce phénomène prend de l’ampleur dans le canton de Vaud et nécessite une prise de conscience politique.