Go Top

Un nouveau module de formation pour la qualité de vie au travail

Mercredi 10.10.2018

l fld22 logo heds geBénédicte Bourson, maître d’enseignement à la HEdS-Genève, présente le module à option sur la gestion des risques humains dans la direction d’institutions.

Dans le cadre du DAS en Gestion et Direction d’institutions éducatives, sociales et socio-sanitaires mené par la HETS-Genève, il est proposé depuis 2017-2018, conjointement avec la HEG-Genève et la HEdS-Genève, un module optionnel Gestion des risques humains et organisationnels répondant à un contexte socio-politique conduisant à des transformations et mutations et créant insécurité, incertitudes et souffrance.

Face aux enjeux et pressions, les directions doivent donner du sens, être performant et bienveillant.

Ce module a pour objectif de sortir des constats et donner des outils concrets aux participants en travaillant directement à partir d’une situation professionnelle qui pose problème en terme de qualité de vie au travail dans leurs institutions respectives et qu’ils souhaitent voir évoluer.

L’analyse de pratique en début de module permet de clarifier les situations et de formuler des hypothèses. Le portfolio est le moyen choisi pour faire évoluer la réflexion et mettre en lien directement les outils et les lectures proposés par les différents intervenants avec la situation, et ce durant l’ensemble du déroulement du module. Son évaluation consiste en la présentation du processus à l’aide d’un poster.

Cette première session a été un succès et sera renouvelée en 2019-2020. Les temps de travail avec accompagnement, collectif et individuel, et les retours réguliers sur le portfolio ont été appréciés par les participant·e·s qui, dans l’évaluation du module, ont mis en avant la qualité des intervenants (experts dans leurs domaines), des échanges, des apports, de l’accompagnement/du soutien et de l’organisation du module.

 

Commentaire d’une participante

Psychologue, conseillère en orientation, active dans le domaine de la réinsertion professionnelle depuis près de 20 ans, je suis, depuis bien quelques années, vivement intéressée par les questions touchant à la santé au travail (prévention, stratégies de maintien au travail et retour au travail après un arrêt pour raison de santé). L’information concernant le module de formation « Gestion des risques humains et organisationnels » a ainsi tout de suite attiré mon attention. Mon objectif en m’inscrivant à ce cours était d’acquérir des outils d’analyse de situations, ainsi que des méthodes de prévention et d’intervention pour le mieux-être des travailleurs. Ceci afin, notamment, de développer des mesures d’accompagnement de retour à l’emploi et/ou de maintien au travail en gérant au mieux les facteurs psychosociaux de santé au travail et d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Selon l’adage populaire : « Balaye devant ta porte ! », la démarche proposée d’auto-analyse de notre propre contexte institutionnel m’a permis non seulement de remplir ces attentes, mais également de prendre un recul salutaire par rapport avant tout au maintien de la santé au travail de mes collègues et de moi-même.

J’ai beaucoup apprécié cette formation. J’y ai rencontré de belles personnes, cela m’a ouvert à un champ de spécialistes et de thématiques extrêmement intéressants.

Ce module m’a apporté une plus-value certaine non seulement pour ma propre posture professionnelle mais aussi pour l’organisation du secteur d’activité dont j’assume la responsabilité.

Sidonie Mayor

Psychologue, conseillère en orientation

Agenda social et santé

Dernier article

La «parentification» des enfants migrants
Jeudi 18.10.2018
Par Aldo Brina
L’expérience de la migration provoque souvent au sein des familles une inversion des rôles à laquelle elles ne sont pas préparées. Ce processus doit être accompagné.

L'affiche de la semaine