Go Top

Coopération entre le Rwanda et le Valais pour la formation en santé

Samedi 21.04.2018

heds convention rwanda2L’Université du Rwanda, College of Medicine and Healthe Sciences, School of Nursing and Midwifery (CMHS) et la Haute Ecole de Santé (HEdS) de la HES-SO Valais-Wallis ont signé un nouvel accord visant à favoriser la coopération internationale en matière d'éducation et de recherche dans le domaine de la santé.

Une première visite exploratoire effectuée en février 2017 avait permis à trois représentants de la Haute Ecole de Santé, dont Anne Jacquier-Delaloye, directrice, de poser les premiers jalons d’une nouvelle collaboration avec l’Université du Rwanda. L’accord final entre a été formalisé un an plus tard dans le cadre d’un workshop sur la formation continue dans le domaine de la santé, organisé conjointement par l’Université du Rwanda et la Direction du Développement et de la Coopération suisse (DDC).

Le « Memorandum of understanding » co-signé en février 2018 par le Professeur Philip Coton, Vice-Chancelier de l’Université du Rwanda, et Mme Anne Jacquier-Delaloye, inclut des activités de recherche conjointes, de la formation continue, des échanges de membres du corps professoral ainsi qu’un élargissement des possibilités de stages pour les étudiants. Un nouveau programme de double diplôme est également en cours d’évaluation ainsi qu’une possible collaboration avec l’Hôpital du Valais pour l’accueil de stagiaires rwandais.

Ce partenariat permettra de renforcer la qualité de l'éducation au Rwanda, en soutenant les universités locales qui travailleront en partenariat avec la Haute Ecole de Santé. Ce nouvel accord s’inscrit dans une convention cadre entre la HES-SO Valais-Wallis et l’Université du Rwanda, signée en 2014 et renouvelée tous les cinq ans.

HEdS – HES-SO Valais

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Les espaces de démocratie participative
Jeudi 14.02.2019
Par Solange Kronneberg
Au niveau local, comment fonctionnent les espaces de démocratie participative ? Peuvent-ils représenter la population concernée ? Quelles personnes en sont exclues ? L’expérience d’une assemblée de quartier à Genève.