Go Top

Expo «Migrations intimes», de F. Hügi et H. Tobler

Vendredi 04.05.2018
  • Dates : du 4 mai au 1er juin 2018
  • Horaires de la bibliothèque
  • Lieu : Ecublens, Bibliothèque communale

Migrations IntimesL'exposition itinérante «Migrations intimes» donne la parole aux femmes migrantes à travers des récits recueillis par Florence Hügi et des photographies d’Hélène Tobler prises dans les EspaceS Femmes de l’association Appartenances. Elle a été dévoilée en mars 2017 à Lausanne et fait actuellement étape à la Bibliothèque communale d'Ecublens.

« Neuf rencontres, neuf occasions de recueillir les histoires de vie des femmes fréquentant les Espaces FemmeS. De l’émotion à l’état brut, des confidences murmurées dans un français peu assuré ou avec toute l’emphase de celles qui ont assimilé notre langue. A ces échanges verbaux est venue s’ajouter la force de l’image. Une semaine de face à face avec l’objectif. Pour se dire sans mots, avec force et subtilité. Des regards, des peaux, du clair et de l’obscur qui racontent le quotidien, l’amour, les révoltes, les non-dits… » Florence Hügi

Depuis plus de vingt ans, l’Association Appartenances Vaud s’est donné pour mission de favoriser le mieux-être et l’autonomie des personnes migrantes, et de faciliter une intégration réciproque avec la société d’accueil. Les EspaceS Femmes Appartenances à Lausanne, Vevey et Yverdon-les-Bains offrent des activités de formation et de socialisation qui prennent en compte les besoins spécifiques des femmes migrantes avec comme objectif de permettre à chacune de renforcer son pouvoir d’agir tant au niveau personnel, familial que social.

Vernissage le 4 mai 2018 à 20h à la Bibliothèque communale d'Ecublens, route du Bois 27, avec lecture de récits.


En savoir plus

Agenda social et santé

Dernier article

La maternité, handicap des femmes actives
Lundi 16.07.2018
Par Valérie Borioli Sandoz
La maternité discrimine les femmes sur le marché du travail. Elle conduit parfois à un licenciement passé le délai de protection ou au départ de l’employée « d’un commun accord ». Ce phénomène concerne des milliers de femmes chaque année.

L'affiche de la semaine