Go Top

Nouveau concept d'intervention pour l'Association Argos

lundi 24.07.17

Le rapport d’activités 2016 d’Argos vient de paraître. Il présente le nouveau concept d’intervention mis en place par l’association.

Logo ArgosL’Association Argos, à Genève, agit dans le cadre de la politique fédérale et cantonale des quatre piliers. Elle a pour but la création et la gestion de dispositifs destinés à répondre de manière ciblée aux besoins des personnes confrontées à la problématique de l’addiction et à ses multiples conséquences bio-psycho-sociales.

Le concept d’intervention d’Argos a été révisé en 2016. Le principe du « parcours » est abandonné au profit d’une offre articulée sous la forme de 5 pôles de prestations spécifiques :

  • Un pôle d’orientation-indication en travail de réseaux, intra et extra muros.
  • Un pôle ambulatoire, avec suivis psychosociaux et activités socio-culturelles.
  • Un pôle travail, ateliers d’expérimentation et stages.
  • Un pôle résidentiel de rétablissement à court et moyen terme avec une expérience d’abstinence.
  • Un pôle résidentiel de long terme, versus logements accompagnés avec consommations non problématiques

Ces prestations spécifiques sont organisées dans le Pôle travail-insertion professionnelle, le Centre de jour L’entracte, le Centre résidentiel à moyen terme à Thônex et le Centre résidentiel à long terme le Toulourenc à Troinex.

Tout au long de l’année 2016, des rencontres avec les partenaires sociaux et médicaux ont été organisées pour présenter la mise en place de ce nouveau concept d’intervention. Cette nouvelle organisation s’inscrit dans le nouveau contrat de prestations 2017-2020, signé par l’association Argos avec l’Etat de Genève le 10 octobre 2016.

 

Rapport d’activités 2016

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Ecrire son mal-être pour sortir de sa bulle
Lundi 12.04.2021
Par Natasha Gautier, Anne Edan et Ludovic Bornand
Coucher sa détresse sur le papier puis lire son texte à voix haute, en groupe, peut aider les adolescent·e·s aux idées suicidaires à contrer leur sentiment de solitude. Deux participantes à l’atelier d’écriture de MALATAVIE se livrent.