Go Top

Inscription aux Assises de la famille 2017

Mardi 23.05.2017
  • Date et horaire : mardi 13 juin 2017, de 8h à 17h15
  • Lieu : Genève, Uni-Mail
  • Coût : 60 fr. (50 fr. pour les membres d’Avenir Familles
  • Inscription obligatoire jusqu’au 30 mai 2017

Assises Familles«Les vulnérabilités psychiques et sociales des familles: quelles barrières aux prestations?» Sous ce titre seront traités les liens entre les vulnérabilités psychiques et sociales, ainsi que l’accès aux prestations. Après plusieurs présentations dans la matinée, les ateliers de l’après-midi permettront aux participant·e·s de s’exprimer sur leurs observations en matière de vulnérabilités, les points forts et les points faibles des prestations et formuler des propositions.

Créée en 2015, l’association Avenir Familles a pour objectif de favoriser le développement d’une politique familiale à Genève en rassemblant, partageant, collectant et analysant les informations sur les familles. Elle approfondit annuellement un axe de recherche, qu’elle reprend lors des Assises de la famille, qui regroupe les familles, les professionnels et les associations travaillant en lien avec cette thématique. Les Assises de la famille sont organisées avec le soutien du Pôle de recherche national LIVES. 

Au programme :

  • Ouverture : Ida Koppen, présidente d’Avenir Familles.
  • Allocution : Mauro Poggia, conseiller d’État, Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé.
  • Conférence : « Vulnérabilité sociale et psychique : accès des familles vulnérables aux prestations socio-sanitaires ». Eric Widmer et Claudine Burton-Jeangros, professeur-e-s, Observatoire des familles, Université de Genève.
  • Conférence : « Le non-recours aux aides sociales. Le cas des familles à Genève ». Barbara Lucas, professeure, Haute école de travail social, HES-SO, Genève.
  • Conférence : « Les addictions entre vulnérabilités biologiques, psychiques et sociales ». Jacques Besson, professeur, CHUV, Lausanne.  
  • Conférence : « Le non-recours : un prisme intéressant pour analyser les vulnérabilités ». Helena Revil, chercheuse associée à l’ODENORE, Laboratoire PACTE/CNRS, Grenoble.
  • Ateliers : vulnérabilités économiques et de formation ; vulnérabilités liées à la migration ; vulnérabilités liées à la santé ; vulnérabilités familiales
  • Mise en commun des ateliers


Programme et inscription

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le divorce, l’argent et le rôle des enfants
Lundi 14.10.2019
Etudiant·e·s et Caroline Henchoz (dir.)
Durant le divorce des parents, les enfants ne jouent a priori aucun rôle économique et sont «préservés». Une enquête montre qu’ils sont pourtant souvent impliqués contre leur gré, en particulier pour les pensions alimentaires.