Go Top

Migration: les enjeux de la vieillesse sous la loupe

Lundi 02.10.2023

À Vevey, les 19e Assises de l’immigration a abordé les problématiques et enjeux du vieillissement des personnes issues de la migration. Le travail de l’Observatoire romand du droit d’asile et des étrangers a été primé.

Old woman with cane© DepositphotosConsacrées au vieillissement de la population issue de la migration, la 19e édition des Assises de l’immigration a affiché complet à Vevey samedi 30 septembre. La population âgée issue de l’immigration (30% des Vaudoises et des Vaudois de plus de 65 ans) connaît des problématiques spécifiques. Souvent, les problèmes de santé apparaissent plus tôt que pour l’ensemble de la population, l’accès aux prestations est parfois plus difficile (problème de connaissance de l’information ou croyance des personnes que les prestations ne sont pas faites pour elles). Dans certains cas, les fragilités sociales se cumulent depuis le parcours migratoire pour se creuser encore au moment de la retraite.

Les intervenant·e·s ont tou·te·s souligné qu’il est pertinent de parler de « vieillesses » au pluriel, dans la mesure où selon le parcours de chacun et chacune, la situation peut être très différente. Il convient de « considérer la diversité des personnes âgées (y compris immigrées) comme la norme et non comme une exception à laquelle il faut remédier », a ainsi recommandé Claudio Bolzman, professeur à la Haute école de travail social de Genève, président du Forum suisse âge et migration.

Beaucoup de seniors issus de l’immigration disposent d’un réseau, notamment familial, autour d’eux, mais ont davantage de difficultés dans leurs relations avec les institutions. Aussi, il apparaît qu’outre « l’intégration horizontale », une intégration « verticale », renforçant les liens avec les institutions doit être développée. Les échanges des Assises ont mis l’accent sur l’amélioration de l’accès à l’information concernant les prestations disponibles pour les seniors.

Caroline Knupfer, adjointe à la politique sociale et à la formation du Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) a présenté « Vieillir 2030 », projet cantonal dont l’objectif est de favoriser le « bien vieillir » du plus grand nombre en conjuguant les aspects santé et social. Sa philosophie est de tenir compte du vieillissement différencié selon les parcours de vie, en considérant les personnes âgées comme à la fois bénéficiaires des prestations, mais aussi comme partenaires.

Deux actions coups de coeur saluées

À l’occasion des Assises, le prix IntégrAction Vaud a été décerné cette année à l’Observatoire romand du droit d’asile et des étrangers (ODAE) pour la préparation d’un rapport et d’une future exposition sur les mécanismes de discrimination touchant les personnes âgées issues de l’immigration. Deux coups de cœur du jury ont également été attribués. Le premier a été remis à la cantine solidaire, qui organise à Renens une distribution gratuite d’aliments par des personnes issues de l’immigration. L’Espace solidaire de Renens a reçu le deuxième coup de cœur. Cette structure promeut le lien et la mixité sociale, ainsi qu’une alimentation saine et lutte contre le gaspillage alimentaire à l’occasion de repas proposés en échange d’une contribution libre.

(Souce : communiqué de presse)

L'affiche de la semaine

Dernier article

Soin et handicap: anticiper les besoins
Lundi 27.05.2024
Par Laurent Jardinier et al.
À l’hôpital des enfants, une équipe mobile composée d’un infirmier spécialisé, d’une physiothérapeute et d’une ergothérapeute se déplace auprès des jeunes patient·es en situation de handicap pour soutenir le processus de soin. Récit de sa création.