Go Top

Usage problématique des jeux en ligne et réseaux

Lundi 08.05.2023

Les adolescent·e·s gèrent mal leur consommation des contenus numériques. Une première étude nationale menée par Addiction Suisse quantifie le phénomène.

usage problematique reseaux sociaux addiction suisse 400© cyndidyoder83 / Pixabay

L’étude nationale Health Behaviour in School-aged Children 2022 est la première à répertorier et quantifier l’usage des jeux en ligne et réseaux sociaux chez les jeunes. Elle révèle ainsi qu’un sixième environ des jeunes de 15 ans jouent tous les jours à des jeux vidéo en ligne. Parmi ces joueur·euse·s, 3% environ présentent un usage problématique.

Par ailleurs, plus de 80% des jeunes de cet âge vont quotidiennement sur les réseaux sociaux et le taux d’usage problématique s’établit à quelque 7% pour ces médias.

Pour évaluer l’usage problématique, dix questions tirées de l’Internet Gaming Disorder Test (IGDT-10) ont été posées aux élèves. Elles portaient, par exemple, sur le fait d’avoir essayé de consacrer moins de temps aux jeux vidéo sans y parvenir ou sur le recours aux jeux pour échapper à des sentiments négatifs, entre autres. L’étude estime que l’usage est problématique lorsque la réponse à au moins cinq des questions est « souvent ».

Cette tendance est plus marquée qu’en 2018, la pandémie pourrait expliquer cela, car elle sévissait lorsque les données ont été récoltées.

Enfin, cette étude a également permis de récolter des informations sur le cyberharcèlement : 8,3% des garçons de 15 ans et 13,6% des filles du même âge ont indiqué en avoir été victimes au moins une fois dans l’espace virtuel au cours des derniers mois. Chez les garçons, cela représente une hausse (+2,5 points) par rapport à 2018, alors que chez les filles, cette proportion est restée stable.

Pour rappel, Addiction Suisse conduit tous les quatre ans l’étude nationale représentative sur les comportements de santé des 11 à 15 ans (Health Behaviour in School-aged Children). Le rapport sur les activités en ligne, qui se fonde sur les données de 2022, retrace l’évolution récente.

(Addiction Suisse/YT)

Voir le rapport de recherche d'Addiction Suisse

L'affiche de la semaine

Dernier article

Soin et handicap: anticiper les besoins
Lundi 27.05.2024
Par Laurent Jardinier et al.
À l’hôpital des enfants, une équipe mobile composée d’un infirmier spécialisé, d’une physiothérapeute et d’une ergothérapeute se déplace auprès des jeunes patient·es en situation de handicap pour soutenir le processus de soin. Récit de sa création.