Go Top

Publication / « Clair Bois 40 ans », de Mariama Kaba

Vendredi 10.07.2015

Clair Bois 40 ans (1975-2015)

Genèse et développement de la première fondation en faveur des personnes polyhandicapées à Genève, Mariama Kaba, Fondation Clair Bois, Genève, 2015, 131 pages.

JPEG - 23.5 ko

Ce livre retrace l’histoire des 40 ans de la Fondation Clair Bois, pionnière dans la prise en charge des personnes polyhandicapées dans le canton de Genève.

Reposant sur diverses sources écrites et sur des entretiens, l’ouvrage retrace les grandes évolutions structurelles et les actions des principaux protagonistes de la Fondation. Il propose également un ancrage historique plus large du handicap en parcourant les périodes antérieures depuis l’Antiquité, et en s’intéressant aux débuts de l’Association genevoise des parents d’enfants infirmes moteurs cérébraux (actuelle association Cerebral Genève), créée en 1958.

Déployant ses activités dans un domaine du handicap encore très mal connu du public, cette Association relève notamment le défi de promouvoir la première institution d’accueil et d’éducation de Clair Bois, ouverte en 1975.

En quatre décennies, la Fondation Clair Bois va s’agrandir de quatre foyers supplémentaires et de structures annexes en élargissant ses prestations, évoluant dans un contexte sociopolitique local et international également rappelé dans le livre.

Mariama Kaba est spécialisée en histoire sociale, de la médecine et du handicap. Elle a abordé ces thèmes dans de nombreux articles et dans sa thèse de Doctorat en Lettres (2011), portant sur l’histoire du corps handicapé en Suisse romande.

Ce livre peut être commandé à la Fondation Clair Bois au prix de 40 francs (eh oui, 40 ans à 40 francs !) par simple mail à :

Site internet Fondation Clair Bois

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le prix de l’adaptation imposée par le cancer
Jeudi 14.11.2019
Par Nicolas Sperisen et Alexandra Balz
Après les traitements initiaux contre un cancer, la personne concernée et les proches s’adaptent peu à peu pour retrouver une certaine qualité de vie. Ces ajustements imposés sont souvent ardus et coûteux. Comment imaginer un meilleur soutien ?