Go Top

Mai 2012 : détour dans les bibliothèques

JPEG - 12.4 ko

Bouchereau, Xavier
Les non-dits du travail social : pratiques, polémiques, éthique
Toulouse : Ed. Erès, 2012 (Trames)

« Écrire pour décrire tout d’abord, puis écrire pour comprendre.

Comprendre les gens, leurs difficultés bien sûr, comprendre les logiques implicites de nos pratiques surtout.

Comprendre notre métier, nos engagements, nos certitudes, nos doutes, nos loupés. Comprendre nos paradoxes, nos violences, nos zones d’ombre, nos angles morts, tout ce réel qui guide l’action sociale et qui est si souvent passé sous silence au nom de la profession et de sa cohésion. Je suis éducateur spécialisé de formation, professionnel de l’enfance par déformation, je revendique une connaissance empirique de mon travail, un savoir qui se cherche dans les circonvolutions de la relation à l’autre, dans les anfractuosités du social, de ses réussites et de ses ratés.

Je ne prétends ni construire, ni défendre un système de pensée, simplement penser le système dans lequel nous nous débattons. » X.B.

Ainsi, c’est à une plongée subversive au cœur du travail social, de ses pratiques et de ses enjeux que nous invite Xavier Bouchereau à travers un dialogue imaginaire entre deux professionnels de l’action sociale. Si elle s’adosse à des théories éprouvées (philosophie, sociologie, psychanalyse), la réflexion ne se présente pas comme un savoir extérieur et distant sur le métier. Elle se fonde plutôt sur une expérience de terrain dont elle révèle les contradictions.

Au fil des échanges, les lignes de force d’une éthique professionnelle se dessinent avec en point de fuite le rapport à l’autre, celui qu’on nomme généralement l’usager.


 

JPEG - 8.3 ko

Heller, Geneviève
Ceci n’est pas une prison. La Maison d’éducation de Vennes : histoire d’une institution pour garçons délinquants en Suisse romande (1805-1846-1987)
Lausanne : Ed. Antipodes, 2012

La Maison d’éducation de Vennes, dans les hauts de Lausanne, était l’institution officielle vaudoise réservée aux garçons adolescents placés par les autorités judiciaires ou civiles. Fondée au XIXe siècle, elle est transformée au milieu du XXe siècle et devient une institution reconnue et dynamique.

Mais elle subit une crise majeure à l’époque de la publication de L’antichambre de la taule, en 1978, et une restructuration est mise en place ; celle-ci échoue partiellement, l’Internat est supprimé, mais la formation professionnelle en externat se développe et l’institution devient le Centre d’orientation et de formation professionnelles (COFOP) en 1987.

L’histoire de ce lieu d’enfermement est empreinte d’inertie ; elle est pourtant jalonnée de réformes, inspirées par l’évolution des conceptions pédagogiques et judiciaires ; mais elle est aussi tumultueuse, avec des drames individuels, des scandales publics, des campagnes de presse qui la noircissent.

Cet ouvrage met, plus largement, en évidence la problématique complexe de l’enfermement et de l’éducation des adolescents délinquants ou inadaptés en présentant des situations concrètes. Enfin, quelques trajectoires individuelles sont esquissées grâce aux dossiers d’élèves constitués depuis les années 1930.

Richement illustré et très agréable à lire, ce livre intéressera tant historiens, professionnels du social que le grand public motivé par le sujet.


 

JPEG - 7 ko

Pierre Fortin … [et al.]
La construction du savoir éthique dans les pratiques professionnelles
Paris : L’Harmattan, 2011 (Ethique en contextes)

La question au départ de la recherche était la suivante : un intervenant dans des domaines tels que ceux de la santé, des services sociaux ou de l’éducation, peut-il construire un savoir expérientiel d’ordre éthique, en articulation avec sa pratique ?

Afin de répondre à cette question, une équipe de chercheurs a développé la démarche méthodologique suivante qui consistait à rencontrer à plusieurs reprises, pendant trois ans, quatre groupes d’intervenants québécois : un premier groupe œuvrant dans une clinique de pédopsychiatrie, deux autres rattachés à des Centres régionaux en déficience intellectuelle, et enfin un quatrième composé d’éducateurs de Centres de la petite enfance. Les rencontres se déroulaient de la façon suivante : dans un premier temps, une personne présentait une expérience concrète tirée de sa pratique professionnelle, et qui soulevait selon elle un problème éthique.

Dans un deuxième temps, suivait un échange d’ordre réflexif entre les participants avec pour objectif de mieux cerner les principales questions éthiques soulevées.

Dans un troisième temps et avec l’accompagnement des chercheurs, ils faisaient un retour sur cet échange, afin de dégager les valeurs en jeu, les normes et les pratiques dénoncées ou proposées et leur légitimation, cela en dehors de tout jugement posé à l’égard d’autrui. Au terme de chaque année et à la fin de l’expérience, les chercheurs et les participants ont procédé au bilan du travail réalisé.

Ce travail de longue haleine a permis de dégager un certain nombre de conclusions, en particulier la suivante : l’enjeu pour les intervenants, qui sont dans le « feu de l’action » n’était pas tant de construire un savoir sur l’éthique tiré de leur pratique, que de mieux cerner le « savoir-être » éthique en harmonie avec un « savoir-faire ».


 

JPEG - 17.5 ko

Agthe Diserens, Catherine ; Vatré, Françoise
Assistance sexuelle et handicaps : au désir des corps, réponses sensuelles et sexuelles avec créativités
2e éd. revue et augmentée. Lyon : Chronique sociale, 2012 (Comprendre les personnes. L’essentiel)

Toute idée nouvelle, surtout si elle est accompagnée de pratiques sociales inédites, suscite à la fois de l’intérêt et de la méfiance. L’accompagnement érotique des personnes vivant avec un handicap ne fait manifestement pas exception.

Toutefois, il y a vingt ans, on n’osait pas y penser. Tapies dans la tranquille certitude qu’il est normal d’exclure une partie de leur population des pratiques sexuelles, nos sociétés définissaient plus ou moins clairement qui y avait droit ou pas, tout en instaurant des situations paradoxales dans le quotidien. Aujourd’hui, on en parle de plus en plus. La réflexion s’intensifie et des initiatives pratiques voient le jour, telles que celles reconnues et mises en place dans certains pays : Allemagne, Autriche, Hollande, Danemark, Suisse allemande, Suisse francophone…

La révolution sexuelle et l’évolution radicale du regard porté sur le handicap contribuent au changement. L’assistance sexuelle s’inscrit pleinement dans le processus d’intégration actuel, dans une dynamique de citoyenneté partagée et promotrice d’un agir émancipatoire.

Appuyé sur des expériences transdisciplinaires, cet ouvrage analyse les questionnements éthiques, propose des réponses respectueuses adaptées aux personnes en situation de handicap. Il s’adresse aussi aux partenaires institutionnels et familiaux.


 

JPEG - 6.4 ko

Vonthron, Anne-Marie (sous la dir.)
Développement des identités, des compétences et des pratiques professionnelles
Paris : L’Harmattan, 2011 (Psychologie du travail et ressources humaines)

L’ouvrage présente des études et analyses scientifiques novatrices dans le champ de la psychologie du travail et de l’ergonomie, faisant écho aux préoccupations actuelles de développement de soi et de développement du travail inscrites dans les milieux professionnels. Diverses facettes du développement des personnes, dans leur rapport à la vie de travail, sont éclairées auprès de travailleurs et d’apprenants européens ou nord-américains.

La première partie du volume est consacrée aux relations entre la construction de l’identité et le déploiement de la trajectoire de carrière. La partie suivante est dédiée aux développements de l’implication et des attachements en milieu de travail, envers des cibles et objets de différentes natures. La troisième thématique concerne les ressources individuelles ou collectives et les processus qui sont actifs dans le développement des compétences de travail. La dernière partie de l’ouvrage aborde les usages professionnels des technologies actuelles de l’information et de la communication, la façon dont ils opèrent des transformations des activités et permettent le développement de nouvelles pratiques au travail.

Le lecteur trouvera, dans cet ensemble de contributions, des éléments théoriques et méthodologiques, des constats empiriques et des outils psychométriques innovants, pour alimenter ses réflexions et œuvrer au développement des personnes dans leur vie de travail.


 

JPEG - 9.4 ko

Ratia-Armengol, Dominique (sous la dir.)
L’enfance : un trouble à l’ordre public ? Crier, bouger, rêver, dé-ranger… grandir
Toulouse : Ed. Erès, 2011

Quel regard posons-nous sur les enfants du XXIe siècle ? Qu’attendent d’eux les parents d’aujourd’hui, dans nos sociétés libérales dites avancées, aux politiques infiniment marchandes ? Qu’ils soient productifs dès leur plus jeune âge ? Qu’ils soient sages et se coulent dans le moule de l’économie de marché aux dépens de leur développement ? Le joyeux désordre infantile viendrait-il donc troubler l’ordre établi ? Si l’enfant doit être à la hauteur des espérances des adultes qui l’entourent et de celles de notre société à l’idéologie si déterministe, quel mode de réponse à son activité signifiante ? Quel accueil réservons-nous aux bébés ? Comment les aidons-nous à grandir ? Quelle marge de pensée et de manœuvre leur consentons-nous ? Devons-nous lire, décoder, nous les adultes, le comportement de ces bambins aux réponses adaptatives qui nous surprennent, avec la loupe grossissante des « DYS » (dyspraxie, dysphasie, dyslexie…) ? La tentation est forte alors de ne percevoir cet inattendu que comme un trouble, une anormalité à corriger, à faire disparaître au plus vite, à rééduquer, quand l’éducation n’a pas eu le temps d’être déployée.


 

JPEG - 11.6 ko

Kerroumi, Bachir
Les déficiences du management face aux handicaps : du jeu d’acteur aux réponses managériales
Sarrebruck : Ed. universitaires européennes, 2011

Pourquoi tant de difficulté, de refus, dans ce qui devrait être une démarche normale pour un dirigeant : engager un travailleur handicapé et l’affecter à un poste compatible avec son handicap ? Bachir KERROUMI donne à ce blocage une explication simple.

Les managers qui gèrent leur entreprise avec une démarche rationnelle semblent perdre la raison face au handicap. Pour la plupart d’entre eux, le handicap évoque la non productivité et, en tout état de cause, relève du social. Le candidat handicapé ne suit pas le même cursus que les autres. Son cas est traité en dehors du sort commun. Engager un travailleur handicapé c’est se lancer dans l’inconnu et l’inconnu fait peur !

Tous les citoyens présentent des particularités, ils composent la société et leurs différences mêmes contribuent à sa richesse et à celles des entreprises.

Ces situations appellent des actions importantes et urgentes de recherche dans un domaine qui se révèle inexploré.


 

JPEG - 14 ko

Gorostarzu, Patricia de
Rencontres : au cœur de l’Action sociale
Paris : Albin Michel, 2011

Patricia de Gorostarzu, après avoir publié son road-trip américain (Vintage America, Albin 2010), nous emmène dans un tout autre voyage. Pendant un an, elle est partie à la découverte des acteurs de l’action sociale. Ce qui n’était au début qu’un simple reportage pour Malakoff-Médéric est devenu, au fil de ses contacts, une véritable aventure au cœur de l’humain. Elle a su photographier avec pudeur celles et ceux qui se trouvent, pour des périodes plus ou moins longues, dans une situation de détresse. En regard, elle a saisi l’humanité des acteurs de l’action sociale, dans la diversité de leurs métiers et de leurs parcours. Un tendre kaléidoscope de portraits, des deux "côtés" de l’action sociale.


 

JPEG - 12.9 ko

Mesatfa Fessy, Florence ; Philip, Christine
Vivre avec le syndrome d’Asperger
Suresnes : Ed. de l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INS HEA), 2011

Conformément au principe de cette collection « Histoires de vie », nous présentons une situation de personne avec un syndrome d’Asperger en essayant de croiser plusieurs sources d’informations : tout d’abord le récit de vie de sa mère qui nous présente son parcours, de la naissance à l’adolescence, un parcours semé d’embûches qui a failli le laisser sur le bord du chemin, malgré ses compétences manifestes. Elle expose ses difficultés à obtenir un diagnostic puis à l’engager dans une scolarité en milieu ordinaire. Sans l’implication résolue de ses parents, Alexandre n’en serait pas où il en est aujourd’hui. Nous allons également à sa rencontre au cours de deux entretiens à un an d’intervalle, pour tenter de mieux comprendre son fonctionnement propre. Enfin nous présentons deux situations filmées au collège, dans deux disciplines pour lui contrastées que sont les mathématiques où il excelle et l’histoire-géographie où il rencontre plus de difficultés. Ces situations sont à la fois présentées et analysées. Enfin cette étude de cas est complétée par une étude générale sur l’utilisation actuelle d’Internet par ces personnes, venant compenser leurs difficultés à établir des liens sociaux.


 

Sélection proposée parLaurence Wyss, bibliothécaire, Haute Ecole fribourgeoise de travail social

Site internet Bibliothèque

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Prémunir les jeunes contre les discours radicaux
Lundi 24.06.2019
Par Alain Ruffion
La question de la prévention primaire des radicalisations est cruciale. Comment agir auprès des enfants dès leur plus jeune âge pour les prémunir contre les discours des recruteurs ? La psychologie positive propose des pistes d’action.