Go Top

Lecture / « Comment survivre au mariage avec un pervers narcissique »

Vendredi 08.11.2013

Comment survivre au mariage avec un pervers narcissique

Les épouses du Roi-Soleil, de Valérie Le Goff-Cubilier, Editions Médecine et Hygiène, Genève, 2013, 268 pages

JPEG - 23.9 ko

Pourquoi ces femmes, qui souvent avaient tout pour elles, se sont-elles fait piéger et déposséder par leur si bon mari infidèle, par leur si talentueux époux escroc ? Malgré leur intelligence, elles ont été séduites par cet homme si fort, si brillant, qui les a choisies, elles, malgré, croient-elles, leur insignifiance. Et eux qui sont-ils, ces hommes dépourvus d’empathie, qui possèdent les êtres comme ils possèdent un objet, manipulent leurs enfants et leur entourage, et parviennent à mystifier jusqu’aux psychothérapeutes et aux juges ?

Souvent derrière ces femmes se cache une enfance brisée, un parent déficient, parfois lui-même pervers narcissique ; et derrière ces hommes on découvre généralement, tapie dans l’ombre, une mère, elle aussi perverse narcissique, qui a à jamais détruit les capacités émotionnelles de son propre fils.

En dressant les portraits des pervers narcissiques et de leurs victimes, ces épouses du Roi-Soleil, Valérie Le Goff offre dans cet ouvrage, fruit de son expérience de psychothérapeute, des clés pour permettre aux femmes déjà victimes de se sortir de cette relation d’emprise, et à d’autres d’éviter d’y entrer.

Valérie Le Goff-Cubilier est psychiatre et psychothérapeute FMH. Elle est médecin responsable de l’Unité de consultation couple et famille du Secteur psychiatrique Ouest au Département de psychiatrie du Centre hospitalier universitaire de Lausanne, Présidente de l’Association suisse de thérapie familiale et d’intervention Systémique, et thérapeute EMDR Europe Adultes, Enfants, Adolescents.

Editions Médecine et Hygiène

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Vieillissement et santé: plusieurs pistes d’action
Lundi 16.12.2019
Par Fred Paccaud
Les maladies actuelles les plus fréquentes sont difficiles à prévenir. Bonne nouvelle : de puissants leviers d’actions existent et ont fait leur preuve. Encore faut-il que le système de santé publique change et les mette en place.