Go Top

Dossier sur la prévention du suicide en France

Lundi 03.02.2020

Ce remarquable dossier fait le point sur les programmes de formation et de prévention mis en place en France dans la politique publique de santé mentale pour prévenir le suicide, troisième cause de mortalité prématurée derrière les maladies cardiovasculaires et les tumeurs.

Sante Publique France Suicide

Au sommaire de ce dossier de 33 pages

  • Prévenir le suicide, connaissances et interventions
  • ««Implanter sur le territoire des outils efficaces en prévention du suicide ». Entretien avec Franck Bellivier, délégué ministériel
  • Prévention du suicide : l’intérêt d’une approche multimodale. Par Dr Vincent Jardon
  • Le nouveau dispositif de formation. Par Michel Walter et Cécile Omnès
  • «Former pour mieux accompagner les personnes en souffrance psychique». Formation pour infirmiers, psychologues, médecins, sentinelles, travailleurs sociaux, etc. Entretien avec Pierre Vandel
  • Sentinelles : « Etre attentifs pour identifier les facteurs de risque suicidaire ». Entretien avec Isabelle Haffner et Karine Guignard
  • Le souci de l’Autre pour la prévention du suicide. Par Dr Christophe Debien
  • « Être à l’écoute, adaptables, réactifs pour orienter aux mieux les patients à risque suicidaire ». Entretien avec Nathalie Haberkorn et Nicolas Thiriet
  • « L’écoute sociale en prévention peut éviter une crise suicidaire ». Entretien avec Marc Fillatre, psychiatre
  • « Simplifier la prise en charge de l’urgence avec un guichet unique ». Entretien avec Pierre Thomas, psychiatre
  • Suicide, comment en parler ? Le programme Papageno. Dr Pierre Grandgenèvre, Nathalie Pauwels, Charles-Édouard Notredame
  • Service sanitaire
 des étudiants en santé : prévention en santé mentale chez les jeunes

  • « Démontrer qu’il existe des méthodes efficaces de prévention du suicide ». Entretien avec Jean-Pierre Kahn


Télécharger La santé en action N° 450

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Dialogue entre Bourdieu et l’épidémiologie sociale
Jeudi 28.05.2020
Par Philippe Longchamp
La «misère de position» a été définie en 1993. Cette notion converge avec les recherches actuelles d’épidémiologie sociale qui étudient les inégalités. Un dialogue interdisciplinaire en résultera-t-il ? Il pourrait s’avérer fécond.