Go Top

Autour de Nicolas de Tonnac, le handicap et le projet de vie

Vendredi 03.05.2019

Documentation pour la rencontre organisée par la Fondation pour la formation des aînées et des aînés de Genève avec Nicolas de Tonnac.

NIcolas de TonnacNicolas de TonnacParalysé par un accident à l’âge de 15 ans et depuis lors en chaise roulante, médecin psychiatre aux HUG retraité, Nicolas de Tonnac a écrit un récit autobiographique: «Chacun porte en soi une force insoupçonnée» (Albin Michel, 2018). Il y relate son expérience et sa compréhension des mécanismes physiologiques, psychologiques et comportementaux de sa résilience face à son handicap.

Dans le document joint, Hans Peter Graf a choisi des extraits de ce livre afin d’expliquer plus en détail en quoi le témoignage d’un homme cloué depuis plus de cinquante ans à sa chaise roulante peut être porteuse pour les personnes âgées qui ne sont pas dans sa situation mais qui vont faire face à leur vieillissement. Le psychiatre relate en effet comment il a appris à accepter, à vivre et à se construire avec sa paraplégie en adaptant non seulement son environnement, mais ses attitudes, son mode et son projet de vie.

Certes le vieillissement, loin d’être un «accident» ou un «handicap», est un élément incontournable parfaitement naturel de la vie. Or, ce vieillissement ne se présente ni se vit de la même manière par les uns et les autres. La documentation ci-dessous le rappelle avec une brève analyse de l’évolution des statuts de santé par classe d’âge. Le document présente également une bibliographie commentée sur la littérature scientifique et propose une série de lectures.

«Jeudi de la FAAG», avec Nicolas de Tonnac, le 16 mai 2019 de 14h30 -16h30 à Genève, Auditorium de l’UOG, place des Grottes 3, flyer

Documentation, 9 pages pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

L’hypnose thérapeutique intrigue…
Lundi 15.07.2019
Par Jenny Joseph
Dans les hôpitaux, elle est utilisée pour soulager la douleur. Elle apparaît aussi dans les psychothérapies. Depuis peu, elle est pratiquée dans les EMS. Et vous, qu’en savez-vous ? Quels sont vos préjugés et vos croyances sur l’hypnose ?