Go Top

Comment mieux informer les citoyen·ne·s en Suisse?

Vendredi 03.08.2018

Plateforme web «DeFacto»

onvoteaujourdLes informations d’easyvote sont plus compréhensibles que celles du Conseil fédéral : c’est la conclusion d’une enquête financée par le Fonds national suisse, dans le cadre du PNR 71. Elle a été menée au printemps 2017 par Isabelle Stadelmann-Steffen, professeure, et Zora Foehn, assistante, Université de Berne.

La brochure rouge par laquelle le Conseil fédéral explique les projets de loi avant les votations est moins bien comprise par la majorité des électeurs que les informations publiées par easyvote. Mais ce sont les vidéos explicatives qui sont le plus appréciées. C’est ce que montre une étude de l’Université de Berne qui compare les informations sur les votations. Trois points forts de l’étude.

  • Le but d’easyvote, c’est-à-dire offrir des informations simples et attrayantes, est atteint. Ce fournisseur d’informations ne séduit pas seulement les jeunes, son groupe cible initial. Sa conception semble également rencontrer l’approbation des citoyens plus âgés.
  • Les résultats indiquent un certain manque de crédibilité du Conseil fédéral, notamment en ce qui concerne sa brochure rouge. Cette attitude concorde avec l’évolution récente qui se caractérise par un renforcement de la polarisation et de la rhétorique «anti-establishment».
  • Les clips vidéo s’avèrent être un succès. Aussi bien le clip d’easyvote que celui de la Chancellerie fédérale ont tendance à être plus efficaces que les brochures.

Source : DeFacto


Synthèse

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Repenser la normalité
Lundi 12.08.2019
Par Jean-Pierre Tabin et al.
En 2010 et en 2016, deux motions ont demandé de remplacer le terme « invalide » par une tournure non-discriminatoire. Objectif: lutter contre les discriminations vécues par les personnes dites handicapées. Éclairage.