Go Top

Autorité et gestion de l’intervention sociale

Lundi 09.10.2017
  • Michel Parazelli, Isabelle Ruelland, préface de David Giauque
  • Genève : Editions IES, Collection Le social dans la cité, Coédition(s): Presses de l’Université du Québec, 2017, 160 pages.

ies26 couvComment l’autorité se manifeste-t-elle dans les pratiques de gestion de l’intervention sociale faisant l’objet de transformations autant au Québec qu’en Europe ? Cet ouvrage invite d’abord le lecteur à considérer les définitions de l’autorité, son histoire et ses figures de façon à en comprendre les enjeux et les processus structurant les relations de pouvoir en milieu professionnel.

Les effets psychosociologiques des rapports d’autorité sur les travaillleurs eux-mêmes sont analysés, ainsi que sur les diverses façons de réagir à l’autorité. A la fin de l’ouvrage, nous pouvons prendre connaissance d’une approche d’intervention à visée démocratique, inspirée des travaux de la sociopsychanalyse, afin de considérer une voie différente de celle de l’auto-autorité.

L’objectif de ce livre est d’offrir des pistes d’analyse aux enseignants, aux étudiants, aux intervenants et aux gestionnaires sur les enjeux de pouvoir auxquels le travail social est confronté afin qu’ils puissent y faire face autrement que par le seul affrontement ou la passivité.


Présentation et table ronde sur cet ouvrage : le lundi 30 octobre 2017, dès 18h, Tam Tam Café, Rue du Pré-Jérôme 8, Genève. Avec

  • Michel Parazelli, Professeur à l’école de travail social de la Faculté des sciences humaines de l’UQAM (Québec)
  • Michel Schweri, journaliste syndicaliste observateur critique atypique.
  • Monica Battaglini, Professeure associée à la Haute école de travail social de Genève, responsable de la collection « Le social dans la cité »


Site internet

Agenda social et santé

Dernier article

Petite enfance : l’égalité des chances par le sport
Comment encourager l’activité physique et les relations parents-enfants ? Un programme lancé en 2011 dans les salles de gym des écoles attire les petits dès l’âge de 2 ans. Cet encouragement précoce favorise l’intégration sociale des familles.

L'affiche de la semaine