Go Top

Bienvenue à REISO, chère Céline!

Lundi 01.03.2021

Depuis le 1er février, la revue est conduite par Céline Rochat. Enthousiaste, positive et dotée d’une conscience professionnelle reconnue, la rédactrice en chef se réjouit de relever « un nouveau défi motivant ». Rencontre.

Celine rochat bienvenue© P. Masson

« REISO est un outil précieux pour le public intéressé aux problématiques sociales et de santé publique. Je suis enchantée de contribuer à une meilleure compréhension mutuelle des acteurs et actrices de ces domaines et d’apporter mes idées à cette belle revue interdisciplinaire. » En fonction depuis le 1er février 2021 à la tête de REISO, Céline Rochat a été engagée comme rédactrice en chef par le comité de l’Association, au terme d’une procédure à laquelle ont participé plusieurs dizaines de candidat·e·s. Elle succède ainsi à Marylou Rey, partie à la retraite le 31 janvier.

Après des études de Lettres dans les universités de Lausanne et de Neuchâtel, la jeune femme suit, entre 2008 et 2010, la formation de journaliste au CFJM de Lausanne. Elle y obtient son titre RP, en parallèle à sa pratique sur le terrain à la rubrique locale de 24heures. Son diplôme en poche, c’est au sein de la rubrique « Culture & Société » du plus grand quotidien vaudois que Céline s’investit comme critique culturelle, responsable des arts de la scène. Simultanément, elle crée et anime l’émission « Entre Nous » à la Télévision régionale de la Vallée de Joux, où elle exerce également durant trois ans, de 2009 à 2012, la fonction de rédactrice en chef.

Culture des villes, culture des champs

En 2014, Céline rejoint Prométerre, l’Association vaudoise de promotion des métiers de la terre, en tant que responsable de la communication. Dans cette fonction, elle prend notamment l’initiative d’une redéfinition de la ligne graphique de tous les supports de communication de l’Association et d’une refonte complète du site web et du ProméterreMAG. Cette expérience professionnelle lui permet de toucher à la plupart des facettes de la conduite d’une revue électronique comme REISO. « J’ai assimilé des compétences complémentaires à celles de journaliste dans ce poste « multi-tâches ». C’est un bonheur pour moi de pouvoir aujourd’hui mettre à profit les diverses connaissances professionnelles acquises dans la communication, tout en renouant avec mes premières amours. »

Céline se caractérise par son dynamisme, son esprit d’initiative et sa grande conscience professionnelle. « J’aime les relations humaines, apprendre à connaître les gens. J’adore suivre la recherche scientifique et dénicher des sujets d’article originaux. De plus, l’éthique du journalisme représente une valeur très importante pour moi. » De nature agréable et sociable, elle a à cœur de développer le réseau des autrices et auteurs qui écrivent pour REISO et de promouvoir leurs articles. « J’apprécie l’édition. C’est une mission minutieuse, qui demande beaucoup de soin et de respect, tant des auteurs et autrices que des lectrices et lecteurs. Il s’agit de proposer d’éventuelles adaptations rédactionnelles, tout en conservant l’essence du texte et le style originel. »

Bien que Céline n’ait jamais travaillé directement dans le domaine social ou de la santé publique, les thèmes traités dans la revue l’ont toujours intéressée. « Je garde de bons souvenirs de mes deux ans d’études de médecine, et suis heureuse de partager ma vie depuis bientôt vingt ans avec un travailleur social passionné », glisse-t-elle dans un clin d’œil. Elle a d’ailleurs obtenu, durant sa formation de journaliste, le prix spécial de la Fondation Eben-Hézer pour son article paru en 2009 dans 24heures,  « Après avoir séduit les jeunes, la Wii fait un tabac à l'EMS ».

L’ensemble des membres du comité de l’Association REISO sont très heureux que Céline ait accepté de relever le défi de reprendre la rédaction en chef, pour assurer la pérennité de la revue et contribuer à accroître encore sa notoriété.

Joseph Coquoz, président du comité de REISO

Commentaire
 
Marylou Rey le 01.03.2021

Chère Céline,

Un petit clin d’œil pour te souhaiter encore une fois tout le meilleur dans ta nouvelle fonction de rédactrice en chef de REISO. C’est un plaisir pour moi, désormais retraitée, de découvrir les articles et les actualités de la revue en tant que simple lectrice. Merci par exemple de m’avoir fait découvrir aujourd’hui deux youtubeurs sur le thème important du suicide. Plein succès à toi et à la revue.

Marylou Rey, Lausanne

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé