Go Top

Un récit sonore intime face au tabou des violences conjugales

Mercredi 22.11.2023

Celles qui restent est une série de podcasts documentaires qui donne à entendre la voix de la sociologue Sarah Gay-Balmaz, dont la cousine a été tuée par l’homme avec qui elle était en couple.

celles qui restent podcast reiso 400Justine Chanal © Reportage

La honte. Le silence. La colère. La peur. La fuite de la réalité. Dans Celles qui restent, Sarah Gay-Balmaz raconte la violence qui emplit la vie d’une famille après un féminicide. L’existence de la jeune femme a en effet été bouleversée, en 2016, par le meurtre de sa cousine. Stacy est morte à Montreux, tuée par son copain, qui s’est ensuite suicidé.

Ce podcast résonne particulièrement avec la Journée internationale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, qui se déroule chaque année le 25 novembre.

En sept épisodes de 18 minutes, la podcasteuse raconte encore le deuil, la recherche de dialogue et d’espoir face au tabou des violences conjugales, qui se nourrit de honte et de culpabilité. Les épisodes mêlent témoignages intimes et analyses sur l'émergence et la persistence des violences sexistes et sexuelles. Ils sont publiés de manière hebdomadaire, chaque jeudi jusqu’au 14 décembre.

(Céline Rochat, avec communiqué de presse)

Écouter le podcast

Ressources

Besoin d’aide ? Trouver les ressources sur cette page du site violencequefaire.ch, par canton

Actions

Les cantons organisent diverses actions à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, notamment le Canton de Genève et celui de Neuchâtel. Dans le canton de Vaud, une campagne de prévention est lancée pour des relations amoureuses saines et respectueuses. En savoir plus.

L'affiche de la semaine

Dernier article

Cellules d’immersion pour former à l’innovation
Jeudi 29.02.2024
Par Jules Schminke et Laureen Gueissaz
Initié en 2022, un module de formation à l’innovation sociale repose sur une démarche de recherche-développement. Dispensé dans le cadre du bachelor en travail social, il renverse le dispositif académique ordinaire. Retour sur expérience.