Go Top

Publication / Guide "Facile à surfer !"

Lundi 13.04.2015

« Facile à surfer » !

Pour rendre un site accessible aussi aux personnes avec limitations cognitives.

JPEG - 6.2 ko

Le guide « Facile à surfer » donne des clés pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs et utilisatrices de sites internet avec limitations cognitives – soit des personnes avec une déficience intellectuelle ou rencontrant des difficultés d’apprentissage, de mémorisation, d’attention ou linguistiques.

C’est le premier guide qui se focalise sur cette clientèle. Il complète les règles pour l’accessibilité web et les recommandations en matière d’ergonomie web. Simple et pratique, « Facile à surfer » présente 14 recommandations essentielles sur les sujets suivant :

  • 1. Facile à lire
  • 2. Lisibilité (polices de caractères)
  • 3. Contenu clair
  • 4. Navigation et orientation
  • 5. Eléments interactifs
  • 6. Design épuré
  • 7. Eléments graphiques
  • 8. Animations
  • 9. Photos
  • 10. Vidéos et éléments audio
  • 11. Synthèses vocales
  • 12. Fonctions d’aide en ligne
  • 13. Protection des données
  • 14. Responsive design

Il offre également une check-list et un tableau recoupant besoins particuliers et éléments d’interface. Le guide s’adresse à la fois aux professionnel·le·s du web ainsi qu’aux directeur·trice·s de projet internet n’étant pas du métier. Aux premiers, il présente les éléments clés à prendre en compte. Aux seconds, il offre un support pour mieux communiquer avec leurs prestataires de services internet.

« Facile à surfer » est le fruit de la collaboration entre Insieme Suisse, la Fondation « Accès pour tous » et la Haute Ecole du Travail social FHNW.

Télécharger le guide en ligne

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?