Go Top

Ecoute: «Nous avons constamment besoin de renforts»

Jeudi 10.03.2022

Trois questions à Catherine Bezençon, directrice de La Main Tendue Vaud qui lance une campagne de recrutement à l’occasion de la Journée internationale de l’écoute du 14 mars.

Bezencon Catherine 170© Loïc Denys

(REISO) Vous cherchez à recruter de nouveau·elle·s bénévoles pour répondre aux appels adressés à la Main Tendue. Pourquoi une telle démarche ?

(Catherine Bezençon) Nous avons la chance d’avoir des bénévoles qui s’investissent énormément et qui passent en moyenne huit ans à la Main Tendue. Cependant, certain·e·s arrêtent et pour les remplacer cela prend du temps. Entre le début du recrutement et la fin de la formation d’un·e nouveau·elle répondant·e aux appels, neuf mois s’écoulent.

Avez-vous eu plus de d’appels ces deux dernières années à cause de la crise sanitaire ?

Oui, surtout lors du semi-confinement. D’ailleurs pour la première fois, l’Office fédéral de la santé publique nous a alloué un budget. Afin que nous puissions être un acteur important dans la prévention de la santé mentale et du suicide, il s’est agi de renforcer notre capacité à gérer les appels. Aujourd’hui, nous sommes revenus à des chiffres plus habituels, mais la guerre en Ukraine inquiète une partie de nos appelant·e·s. Chez les personnes âgées, par exemple, cela fait resurgir des angoisses liées à la guerre.

Quels sont les pré-requis pour être bénévole à la Main Tendue ?

En premier lieu, il faut avoir du temps. Nous demandons aux personnes de nous allouer 25 heures par mois, dont une nuit. Ils·elles doivent venir dans nos locaux lausannois [1] et être capables d’écouter sans juger, de gérer un arc-en-ciel d’émotions et d’être véritablement à l’écoute. La majorité de nos bénévoles sont de jeunes retraité·e·s mais nous ouvrons nos portes aux plus jeunes également.

(Propos recueillis par Yseult Théraulaz)

Devenir bénévole à La Main Tendue

Une séance d’information publique est prévue le lundi 4 avril à 20h, à la Haute école de travail social et de la santé Lausanne, Ch.des Abeilles 14. La Main Tendue tient un dossier de candidature à disposition des personnes intéressées par un engagement bénévole.

En 2020, La Main Tendue Vaud a mené 21'173 entretiens téléphoniques grâce à 62 collaborateur·trice·s bénévoles. Quelque 672 contacts se sont noués par internet.

En savoir plus

[1] En Suisse romande, il existe quatre antennes de la Main Tendue (Genève, Lausanne, Bienne, Sion). Toutes sont à la recherche de bénévoles.

L'affiche de la semaine

Dernier article

Écouter les seniors en matière de polymédication
Lundi 16.05.2022
Par Sophie Wicht, Rachel Démolis et Rose-Anna Foley
Les aîné·e·s qui consomment plus de quatre médicaments au quotidien développent un savoir profane. Pour autant, leurs besoins sont-ils entendus par les médecins et les pharmacien·ne·s ? Une recherche s’est intéressée aux enjeux.