Go Top

Genitalia: dix vidéos pédagogiques sur les organes génitaux

Lundi 07.03.2022

Dix capsules, sous-titrées en sept langues, proposent un outil pédagogique ou clinique au sujet des parties intimes, de la sexualité, et du genre. But avoué : lutter contre les « croyances, les tabous et les méconnaissances ».

Dix capsules, sous-titrées en sept langues, proposent un outil pédagogique ou clinique au sujet des parties intimes, de la sexualité, et du genre. But avoué : lutter contre les « croyances, les tabous et les méconnaissances ».

genitalia 400capture d'écran / @Genitalia

Une série de dix capsules vidéo pédagogiques aborde l’anatomie et la physiologie des organes génitaux externes, les croyances, mythes et méconnaissances les concernant, ainsi que les impacts de ces derniers sur les pratiques chirurgicales de modifications génitales, consenties ou non. Quatre de ces capsules sont des vidéos d’animation, et six sont des témoignages.

Ces petits films ont pour but « de montrer la diversité des organes génitaux, les similitudes et les différences entre les pratiques de modification génitale et de donner accès à toutes et à tous à des informations correctes sur ces parties du corps si cachées et pourtant à la base du fonctionnement de nos sociétés », écrivait la sociologue de l'IUniversité de Neuchâtel Dina Bader lors de la présentation du projet, en 2021. Il s’agit ainsi de lutter contre les « croyances, les tabous et les méconnaissances » qui entourent les organes sexuels.

Sous-titrées en allemand, anglais, italien, somali, arabe, tigrinya, amharique, ces vidéos gratuites peuvent être utilisées dans un contexte pédagogique (cours, ateliers, formations), clinique (consultations), ou simplement pour obtenir des informations factuelles.

Le développement des vidéos s'est fait de manière collaborative, transculturelle et transgénérationelle. Des personnes intersexuées, transgenres et du grand public, ainsi que des communautés migrantes concernées par l’excision y ont contribué, avec l’appui d’une équipe académique interdisciplinaire.

(CROC avec Santé sexuelle suisse et UNIGE)

En savoir plus

L'affiche de la semaine

Dernier article

Écouter les seniors en matière de polymédication
Lundi 16.05.2022
Par Sophie Wicht, Rachel Démolis et Rose-Anna Foley
Les aîné·e·s qui consomment plus de quatre médicaments au quotidien développent un savoir profane. Pour autant, leurs besoins sont-ils entendus par les médecins et les pharmacien·ne·s ? Une recherche s’est intéressée aux enjeux.