Go Top

Porteur·se du VIH, mais être humain avant tout

Mardi 25.01.2022

Pour lutter contre les préconçus encore trop souvent liés à la maladie, une campagne de communication genevoise met en avant différents visages des personnes porteuses du VIH.

campagne VIH Ge 170

Dans sa campagne lancée à l’occasion de la dernière journée mondiale de lutte contre le sida, le Groupe santé Genève met en lumière la multiplicité des identités des personnes séropositives. Qu’elles soient infirmière, mère, grand-mère, non-binaire, toutes ont un parcours de vie différent et affirment que leur identité ne dépend pas de la maladie.

Réalisée par l’équipe de Regards croisés, un projet communautaire de sensibilisation aux questions de discriminations, la campagne colorée et dynamique se compose d’une série de portraits avec la phrase « Je suis VIH+ », suivie de quatre adjectifs qui décrivent la pluralité de la personne en soi, et un cinquième l’adjectif commun : « engagé·e·x ».

Toutes les affiches et leur contenu ont été réalisées avec les personnes concernées. Ainsi, on apprend que Massan vit avec le VIH depuis plus de trente ans, contracté lors d’une opération chirurgicale ; que Mara se considère comme une survivante et une guerrière de la lumière ; que Corinne, infirmière et maman, s’engage pour déconstruire quelques idées reçues ; et enfin que Gleisson est désormais indétectable et « fierx de rompre avec l’invisibilité sociale ».

Le Groupe santé Genève, anciennement Groupe sida Genève, s’engage dans la lutte contre le sida aux côtés des personnes vivant avec le VIH depuis bientôt 35 ans.

(CP/YT)

En savoir plus

L'affiche de la semaine

Dernier article

Lire la nature du désir au-delà des mots
Lundi 03.10.2022
Par Catherine Agthe Diserens
Qu’exprime réellement une personne en situation de handicap quand elle dit vouloir un enfant ? Si l’offre pour répondre aux attentes affectives et sexuelles existe, il reste souhaitable de questionner le véritable besoin exprimé à travers ces mots.