Go Top

De nouveaux outils pour repérer les personnes fragiles

Lundi 30.11.2020

FraXity

L’étude longitudinale FraXity met au point des outils de repérage précoce des personnes à risques. Cette méthodologie est développée à l’intention des professionnel·le·s de l’aide et des soins à domicile.

A ce jour, les données collectées dans l’étude ont permis de décrire l’éventail des conditions de santé des personnes âgées de 65 ans ou plus, de souligner les ressources et les capacités des personnes, et de remettre en question une conception de la vieillesse réduite à un ensemble de pertes.

FraXity élabore des supports pédagogiques pour sensibiliser les professionnels à la diversité des situations et des besoins en santé de chacun, ainsi qu’à l’importance de la fragilité comme déterminant du devenir en santé.

Quelques chiffres présentés en novembre

  • 83% des participant·e·s disent être satisfait·e·s de leur vie. Les personnes qui ont un hobby se déclarent plus souvent satisfaites que les autres.
  • 82% des participant·e·s sont autonomes dans leurs déplacements. Une personne sur quatre fait plus d’une heure d’activité physique par jour.
  • Si 72% des participant·e·s qui vivent seul·e·s n’éprouvent pas de sentiment de solitude, ce chiffre n’atteint que 46% chez les personnes fragiles.
  • Les personnes qui ont des fuites urinaires (48% chez les femmes et 34% chez les hommes) sont et se sentent plus fragiles et plus isolées. Elles s’estiment en moins bonne santé que les autres.

Les données sont collectées au moyen de questionnaires de santé, dont le Resident Assessment Instrument Home-Care, recommandé en Suisse pour l’évaluation des besoins de santé des bénéficiaires de soins à domicile. Ce questionnaire aborde différents aspects de la santé d’une personne au travers d’entretiens menés par des infirmier·ère·s formé·e·s à cette méthode.

En comparant des personnes sans soins ou aides formelles, avec aides formelles et avec soins formels, le projet se propose d’identifier les sous-groupes de la population âgée pour lesquels le dépistage précoce de la fragilité et de la complexité apparaît le plus pertinent. Par un suivi à 18 mois de chaque participant (3 entretiens espacés de 6 mois chacun), le projet vise également à déterminer les risques d’évènements indésirables en santé liés à la fragilité et à la complexité.

  • L’étude. «FraXity - Fragilité et complexité chez les personnes bénificiaires d'aides ou de soins à domicile», étude menée conjointement par la Haute école de santé Genève et l’Institution genevoise de maintien à domicile (imad), soutenue par le FNS
  • Les chercheuses. Catherine Ludwig, HEdS Genève, et Catherine Busnel, imad. Contact

En savoir plus

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Ecrire son mal-être pour sortir de sa bulle
Lundi 12.04.2021
Par Natasha Gautier, Anne Edan et Ludovic Bornand
Coucher sa détresse sur le papier puis lire son texte à voix haute, en groupe, peut aider les adolescent·e·s aux idées suicidaires à contrer leur sentiment de solitude. Deux participantes à l’atelier d’écriture de MALATAVIE se livrent.