Go Top

DVD / « Maladie d’Alzheimer, comprendre pour aider au quotidien »

Mardi 03.04.2012

DVD Maladie d’Alzheimer, comprendre pour aider au quotidien - Les réponses de l’Humanitude

60 minutes

Couverture DVD Alzheimer HumanitudeLes fondateurs de l’approche Humanitude, Rosette Marescotti et Yves Gineste mettent pour la première fois leur trente années d’expérience professionnelle au service du grand public. Dans un langage concret, illustré de courtes séquences filmées en situation réelle, à domicile, dans des hôpitaux ou des maisons de retraite, Rosette Marescotti et Yves Gineste proposent des solutions qui donneront du sens au quotidien des aidants.

Quelques exemples

- Il ne mange plus ? Peut-être ne reconnaît-il plus les couverts : présentez la nourriture sous forme de toasts que l’on peut saisir à la main.

- Elle refuse violemment une promenade ? Mettez vous face à elle, captez son regard, souriez tout en caressant sa main, puis proposez tranquillement de faire quelques pas. Neuf fois sur dix, elle se lèvera pour vous suivre.

- Il vous demande l’heure pour la centième fois ? Dérivez son attention vers un sujet qui lui plaît. Ce n’est pas de la manipulation, juste une façon de calmer l’angoisse qui monte.

En une heure, vous apprendrez à observer et décoder un comportement en apparence opaque. L’Humanitude vous apporte des outils pour mettre au point vos propres solutions et retrouver des relations plus sereines. Les témoignages d’aidants vous montreront que vous n’êtes pas seul(e) et que des réponses existent.

En bonus, des avis d’experts viennent étayer, compléter, renforcer les messages. Des spécialistes présentent les différents réseaux d’aides en France. Des témoignages d’aidants viennent renforcer ce message d’espoir : l’Humanitude ne guérit certes pas la maladie mais elle donne des clés pour vivre et vieillir debout, sereinement, jusqu’au bout.

Bande annonce en ligne

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Repenser la normalité
Lundi 12.08.2019
Par Jean-Pierre Tabin et al.
En 2010 et en 2016, deux motions ont demandé de remplacer le terme « invalide » par une tournure non-discriminatoire. Objectif: lutter contre les discriminations vécues par les personnes dites handicapées. Éclairage.